Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Accidentologie » Explosion d’une bouteille de gaz : un propanier condamné pour une bouteille datant de 1938 !

Explosion d’une bouteille de gaz : un propanier condamné pour une bouteille datant de 1938 !

 

Contrairement au vin, le gaz ne prend pas de la valeur en prenant de l’âge dans de vieilles bouteilles recyclées. C’est l’amère expérience que vient de faire un distributeur de propane à l’extrême nord du Michigan (Upper Peninsula).

L’accident qui détruisit un bâtiment et fit un blessé grave eût lieu en mai 2016 dans la ville de K I Sawyer près de Marquette, sur les terres des fermes de Freshwater. Des fermes d’un style un peu particulier :  on y fait pousser entre autres choses, de la marijuana à usage médical sous licence fédérale. La plantation en question a été complètement détruite. Son propriétaire Derek Parker a souffert de brûlures au deuxième et troisième degré sur 45 % de son corps, et restera défiguré. Selon l’avocat de Parker, il lui en a coûté 500 000 dollars en soins médicaux. Son séjour  à l’hôpital de l’Université du Michigan à Ann Arbor a duré plus d’un mois.

Le procès civil s’est déroulé devant jurés en septembre dernier. L’enquête a révélé  que la bouteille de propane de 45 kg (100 pound) vieille de 78 ans, avait des traces de corrosion sur le fond. Cette corrosion a causé une fissure au fond de la bouteille, ce qui a permis au gaz de fuir dans le bâtiment. L’enquête a aussi établi que la bouteille en question n’avait pas été requalifiée selon les règles. La bouteille  n’était pas en service au moment de l’explosion.

Sur son site Internet, le propanier indique que la société existe depuis 1929.  Il s’agissait donc d’une des premières bouteilles mises en circulation par le propanier. 1929 c’est aussi  l’année où les banquiers se jetaient par les fenêtres à Wall Street après l’explosion (ou l’implosion)  des marchés financiers. Winston Churchill qui se trouvait à New York au moment du krach boursier de 1929 a  décrit  dans le Daily Telegraph  comment «un gentleman s’est jeté du 15e étage et a été réduit en pièces sous sa fenêtre».  Dans un sketch de l’époque, un humoriste singeait un portier d’hôtel demandant aux clients qui réservaient une chambre «si c’est pour sauter ou pour dormir». De nos jours, la question serait très inconvenante, surtout formulée en galante compagnie et dans la langue de Molière.

Les jurés ont accordé 2,5 millions de dollars dans leur verdict. La victime Derek Parker recevra 2 millions.  La raison de cette minoration est que Parker a été jugé à 20 % responsable de l’accident, probablement pour avoir introduit les bouteilles de gaz propane à l’intérieur de son local ( ce qui est interdit, bien que Parker semblait l’ignorer). L’avocat a déclaré que les deux parties avaient clos le dossier sur la base du verdict des jurés et qu’il n’y aura pas appel de la décision.

Tous les détails de cette affaire sur le site de Michigan Lawyers Weekly 

 

 

 

 

 

 


2 commentaires

  1. Joël Guegan dit :

    Bonsoir Messieurs Dames

    Avec le remue-ménage provoqué par le mouvement « Gilets Jaunes », ne serait’il pas le moment de soulever la question des tarifs du propane pratiqués par nos fournisseurs. J’ignore le nombre de correspondants touché par vos messages, si le nombre est conséquent, c’est peut être le moment de lancer une pétition qui pourrait sensibiliser nos politiques sur l’injustice que constitue le coût de l’énergie Propane par rapport au gaz naturel et la clientèle captive que nous représentons. Bien signaler les écarts exorbitants qui existent entre les contrats « gros vrac » par exemple et les différents contrats particuliers qui vont de 1 à 4 voire peut être davantage. Je crois que c’est le moment de réagir. Merci pour votre réponse

    >

    • anthraxgaz dit :

      Cher Monsieur
      Vous avez raison de vous indigner. Je vous invite à rejoindre notre combat en prenant toutes les initiatives que vous jugerez utile de prendre. Beaucoup de choses ont été dites en effet ces derniers jours que nous pourrions reprendre à notre compte. Mais le propane n’intéresse hélas pas grand monde. A titre d’illustration AUCUN des articles de presse publiés depuis l’annonce de la fin du fioul ne mentionne l’énergie propane comme substitution possible au fioul ! Très révélateur de notre isolement. Isolement dû à la méconnaissance de cette énergie comme à la volonté des pouvoirs publics de privilégier l’électricité. Le lectorat du site, quant à lui, est relativement confidentiel, comme du reste le milieu du GPL en France. Si vous pratiquez couramment les réseaux sociaux, je vous invite à créer une pétition que nous nous ferons un plaisir de relayer sur le site. Bien cordialement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :