Accueil » Adhérez

Adhérez

Le meilleur moyen de montrer aux propaniers qu’ils ne peuvent pas être quittes de leurs manières de faire est de rejoindre notre association. Adhérer à l’association, c’est la garantie que vous trouverez toujours une oreille attentive pour vous expliquer comment gérer vos affaires de propane au mieux de vos intérêts.

Adhérer à l’association, c’est la garantie de conseils juridiques pour vous sortir d’une situation difficile. Adhérer à l’association , c’est la garantie que vous pourrez toujours devenir propriétaire d’une citerne de gaz, et si possible de celle qui est déjà dans votre jardin,  où que vous soyiez en France.

Adhérer à l’association, c’est la garantie d’appartenir à la seule association française de propriétaires de citernes de gaz, pour obliger demain propaniers et  prestataires à se soumettre aux règles de la libre concurrence.

Adhérer à l’association, c’est se tenir informé de l’avancement du dossier des recours collectifs qui seront vraisemblablement  autorisés en France à compter de 2013.

Adhérez à l’association, c’est soutenir les distributeurs de propane indépendants qui font du cousu main   pour que vos livraisons de gaz se déroulent comme dans un fauteuil (de télésiège).

Adhérez à l’association,  c’est réclamer le respect pour les milliers de familles  qui se gèlent chaque année dans leurs maisons avec leur citerne vide,  faute d’être livrés à temps, parce que certains  propaniers ne sont plus capables d’assurer les livraisons dès que les routes deviennent glissantes, et qu’aucune obligation ne vient aujourd’hui sanctionner cette incapacité  (contrairement à ce qui se passe dans d’autres  pays où les consommateurs de propane ne sont pas traités par dessus la manche par les pouvoirs publics).

 

lpg delivery

Vous hésitez encore ? Vous n’êtes pas certain que « votre voix peut faire la différence »  ?  Vous vous trompez lourdement. L’association n’a pas besoin d’un millier d’adhérents pour accomplir ce pour quoi elle a été créée. Elle n’a même pas besoin de 500 adhérents. Une centaine d’adhérents payant une cotisation de soutien en plus de leur cotisation annuelle,  suffira demain, lorsque l’association aura reçu son agrément à ester en justice,  à financer une action de groupe en première instance et en appel.  L’expression « chaque voix compte » n’a jamais été aussi vraie. A vous de prendre vos responsabilités pour exiger qu’on  respecte enfin vos droits de consommateurs.   

La cotisation annuelle à l’association  est de 20 € par an . Si vous souhaitez soutenir l’association dans les procédures en préparation devant les tribunaux ( ANTARGAZ…),  il vous est demandé de verser  une cotisation supplémentaire de 50 € . Celle ci ne pourra être affectée qu’aux frais d’avocat et de justice, conformément aux statuts de l’association.

Votre règlement par chèque libellé à l’ordre de ADECOPRO  est à adresser par courrier  à :

Olivier Coÿne   ADECOPRO   Les Echumeaux   28480 Thiron Gardais

en  joignant le bulletin d’inscription ci-dessous .

1) Remplir le bulletin SANS cliquer sur ENVOYER

2) Imprimer le bulletin en cliquant sur l’icone d’imprimante en bas de cette page ( vous pouvez sélectionner dans l’encadré qui apparait l’impression de la seule page 2  si vous souhaitez économiser votre encre et votre papier : la page 1 contient 2 photos !)

2) Une fois le bulletin imprimé, cliquez sur ENVOYER  :

(*) Déclarez   ici le cas échéant vos liens personnels, familiaux ou professionnels avec les industriels du pétrole, du gaz  ou du GPL

Publicités

53 commentaires

  1. LE HERON dit :

    J’ai un contrat avec Primagaz pour ma maison et je ne suis pas propriétaire de ma cuve.
    Ils viennent de me faire une livraison en pratiquant le tarif d’Avril 2014???? soit 884€/M3
    Je pense qu’il y a abus mais je me sent un peu démunis;
    Cordialement
    C LE HERON

    • anthraxgaz dit :

      Bonsoir. Je suppose que vos prix sont TTC ! Rapporté à la tonne vous payez donc 1700 € la tonne de gaz. Il est effectivement temps de rugir dans les brancards. Avec les propaniers, c’est « qui ne dit mot consent aux augmentations perpétuelles ». Je vous remercie d’avoir rejoint l’association aujourd’hui. Vous aurez ainsi les tuyaux pour savoir comment négocier au mieux avec les propaniers. Cordialement

  2. Fabien dit :

    L’adhésion est elle encore valide?
    Client chez Total en remplissage à notre demande, suite à une semaine chargée, on n’a pas regardé la jauge… et à l’odeur de gaz dans la maison, on s’est rendu compte qu’il nous restait moins de 5%. Aprés appel le 13 fev 2015… toujours pas livré et pas de date de livraison prévue au 17 fev 2015. Certes ils sont dans leur bon droit avec leur 7 jours ouvrés pour la livraison, mais du coup je me retrouve sans gaz, sans eau chaude, sans chauffage, sans plaque de cuisson… avec femme et enfant. Tout ce que TOTAL me dit c’est qu’il fallait que je regarde ma jauge bien avant…. et qu’ils ont jusqu’au 24 fev pour me livrer.
    NB: Les jours ouvrés ne tiennent pas compte des week end !! ( 2 pour moi en l’occurrence jusqu’au 24 fév)

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour Oui vous pouvez toujours adhérer. Si votre citerne est aérienne il faut brancher une bouteille de 35 kg sur le tuyau de la citerne en attendant le remplissage par TOTAL. Elle vous fera bien 3 jours si vous êtes sur Montpellier. Vous trouverez des 35 kg en vente sur le bon coin. Avec un peu de chance vous trouverez un lot au même endroit.

  3. Fabien dit :

    Heureusement pour moi je ne suis pas loin de Montpellier et que le temps est clément !!
    Mais c’est assez délirant, je demande un remplissage et Total n’est pas capable de me donner une date. par contre j’ai laissé un mail incendiaire sur leur site et … 1h20 plus tard j’avais un coup de fil du service client !!

    Avec ça je pense qu’il attendront le dernier jour pour me livrer.
    Je ne suis pas pret de ranger mon réchaud de camping !!!

    • Fabien dit :

      ouf !!! Totalgaz me livre lundi…à quelle heure ? je ne sais pas !

      Ceci dit, j’ai quand même une question: le commercial m’a suggéré de mettre lui aussi une bouteille de gaz , une P38.
      Ne suis je pas en tort par rapport à qualigaz et ma conformité avec ce type de montage ?

      • anthraxgaz dit :

        Non, le changement de réservoir est autorisé, tant que vous ne modifiez pas le reste de l’installation, vous gardez le bénéfice de votre conformité. Cordialement

  4. Canis Even dit :

    Bonjour ,
    je souhaite adhérer à votre association et pouvoir bénéficier de l’aide juridique.
    Faut il vous faire 2 chèques ou 1 de 70 euros suffit ?
    Cordialement

  5. BLANCHARD dit :

    Je suis client Primagaz depuis 20 ans. Je ne suis pas propriétaire de la citerne enterrée dans le jardin ( consignation de 6000 FF il y a 20 ans). Le livreur vient de sonner à ma porte pour livrer , je refuse la livraison et demande au service commercial le prix du gaz en ce moment. La réponse m’a estomaqué : 1990 € TTC. Je leur rétorque que le prix qu’ils affichent en ligne est de 1495 € la tonne TTC et on me répond que c’est parce que j’ai un ancien contrat !!!!! L’ancien client est vraiment un PIGEON ! Il m’envoient aussitôt un lien en ligne pour signer un nouveau contrat et bénéficier du prix actuel ….ce que bien sûr je n’ai pas fait. Que dois je faire pour ramener le cout du gaz au prix normal sans re signer un nouveau contrat qui va me lier dans le temps. Dois je racheter ma cuve ? Comment procéder ? A l’aide….

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour . S’agissant de Primagaz vous pouvez acheter votre citerne à n’importe quel moment donc vous avez tout intérêt à attendre le bon moment. Le bon moment est quand le prix de la citerne diminue aux dates anniversaires prévues dans le tarif de vente des citernes PRIMAGAZ. Donc commencez par demander le tarif de rachat et vérifiez l’âge de votre citerne pour savoir à quel moment l’acheter. Ensuite comparez la solution Primagaz sans rachat de citerne avec la seule alternative valable dans votre région qui est : rachat de la citerne Primagaz + Butagaz comme nouveau fournisseur. Butagaz vous offrira forcément un tarif plus bas que Primagaz si vous changez de fournisseur et que vous devenez propriétaire de la citerne. Ensuite à vous de comparer ces deux offres. Bonne chance.

  6. corinne dit :

    Bonjour
    je ne vous apprendrai rien en vous disant que les abus n’ont pas cessé. Mes parents avaient un contrat avec Primagaz. A leur décès une renégociation a eu lieu : ils ont racheté la citerne dont mes parents étaient propriétaires (ils nous ont alors versé 1067 € en 2011), et le gaz contenu. Et nous ont fait signer un nouveau contrat avec installation de 2 compteurs. Sauf que les tarifs de vente au kwh appliqués ( contrat primacompteur ) ne sont pas visibles sur leur site. Il faut leur demander les barèmes pour qu’ils nous les envoient. Bien sûr ceux-ci sont bien supérieurs à ceux des contrats primaconfiance affichés sur leur site. Après plusieurs appels, aucune négociation possible pour réviser ces tarifs.
    Seule solution : résilier le contrat ! Plus de 1900 € de frais (dont enlèvement citerne enterrée).
    Reste le rachat de la citerne ? Je leur demande leurs tarifs et vous recontacte. Cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour
      Oui vous pouvez (devez) racheter la citerne et vous êtes bien évidement en mesure d’exiger un prix de rachat inférieur au prix auquel ils vous l’ont eux mêmes rachetée en 2011. Nous déconseillons la formule Primacompteur pour 3 raisons. D’une part nous recevons un certain nombre de plaintes au sujet des compteurs de gaz Primagaz : les montants facturés sont quelque fois aberrants. Secundo la comparaison prix facturé au compteur / prix à la tonne est mathématiquement compliquée, d’où le risque de ne pas s’apercevoir d’une dérive des prix facturés. Tertio les compteurs n’appartenant pas aux consommateurs constituent autant d’entraves au changement de fournisseur. Tenez nous au courant. Cordialement

  7. corinne dit :

    Toujours pas de nouvelle sur le rachat citerne. Normal : je n’ai pas envoyé de lettre AR. En revanche, je me suis penchée plus attentivement sur mes factures. Résultat, il ne sert à rien de comparer les prix au m3 ou à la tonne, puisqu’ils me facturent au kwh. Et mon compteur est au m3 ! Entre les m3 et les kwh facturés, est appliqué un coefficient de conversion. En ce qui me concerne, 1m3 = 47,4 kwh. J’ai une citerne propane, habite à 1400m d’altitude.
    J’ai consulté le site du comité français du butane et propane qui dit :
    pouvoir calorifique supérieur 1m3 = 25,9 kwh à 15°C et 1013 mbar
    pouvoir calorifique inferieur 1m3 = 23,7 kwh à 15°C et 1013 mbar.
    Donc, je ne comprends pas ! Sur le site Acqualys : entrée compteur 1,5 mbar sortie 0,37 mbar alors 1m3 = 12,78 kwh.
    (J’ai vérifié, j’ai un compteur avec les mêmes caractéristiques) Toujours aucune correspondance avec mes factures ! Donc j’ai envoyé des courriels pour tenter d’éclaircir tout ça à : droit-finance.net, ainsi qu’au comité français du butane et propane. Et à vous ! (sourire) je vous raconterai la suite, si j’ai des réponses…

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour , ils ne répondent pas aux demandes de rachat de citerne qui ne leur sont pas envoyées en recommandé. Le mode de détermination de leur coefficient est incompréhensible et il est difficile de se prononcer sans avoir le compteur dans les mains ainsi que le schéma de l’installation. Je vous invite à exiger des réponses claires de Primagaz car certains clients sous compteur Primagaz paient des factures délirantes. Vous pouvez aussi exiger le retrait du SEUL compteur (sans résilier votre contrat ) et vous faire livrer (comme tout le monde) en payant le propane à la tonne. C’est la solution que nous recommandons chaque fois qu’un compteur a été installé en sortie de citerne. Si vous obtenez une réponse de Primagaz, faites nous le savoir. Cordialement

  8. BAUR dit :

    Bonjour
    nous allons devenir propriétaire d’une maison dans les Yvelines chauffée au propane avec une cuve (non enterrée) appartenant à Antargaz. L’actuel propriétaire est sous contrat et paye actuellement 330 euros par mois, ce qui nous semble exorbitant!! Il vient de changer sa chaudière en mettant une chaudière condensation. Je me suis beaucoup promené sur votre site et ai lu de nombreux témoignages dont celui de la personne qui a réussi à racheter sa citerne à Antargaz au bout de deux ou trois ans de lutte (sans signer de contrat si j’ai bien compris). Ma question est comment a-t-il fait alors remplir sa cuve pendant ces 2 ou 3 ans?! Quels conseils pouvez-vous nous donner? Bravo pour votre site

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour, Votre ancien propriétaire paye un prix exorbitant comme tous ceux qui s’endorment sur leur contrat de propane. Pour la personne qui a réussi à racheter sa citerne, j’imagine qu’elle a fait remplir sa citerne par un propanier indépendant du genre de ceux qu’on trouve encore en Alsace. Vous pouvez aussi vous procurer un lot de radiateurs électriques d’occasion pendant la durée de la négociation : vous serez en mesure de renverser le bras de fer avec votre propanier dès lors que vous êtes moins pressé d’acheter qu’ils ne sont pressés de vendre. En l’absence de propanier indépendant, la meilleure stratégie consiste à avoir une solution de rechange pour se chauffer. Mes conseils s’inspirent de la stratégie suivie par cet alsacien, stratégie qui me parait valable en toutes occasions : soyez clair et ferme dans vos exigences vis a vis de votre propanier ; armez vous de patience , c’est à dire d’une solution alternative de remplissage de citerne ou à défaut d’une solution alternative de chauffage ; n’acceptez pas de signer un contrat abusif ; répondez à tous les courriers du propanier en demandant l’impossible ( la suppression des clauses litigieuses) ; faites-vous conseiller par des personnes compétentes . Vous (ne) les aurez (qu’) à l’usure. Cordialement

      • BAUR dit :

        Merci pour votre réponse. Est-ce que Gaz Liberté est comme vous dites un propanier indépendant? Est-il sinon possible de passer par votre association pour remplir cette citerne? Nous réfléchissons déjà à nous convertir au gaz de ville…Sommes nous en droit sans signer de contrat d’exiger qu’Antargaz remplisse la citerne et de ne payer que la livraison en question? Et dernière question, une chaudière propane peut-elle se convertir facilement en chaudière gaz de ville (butane?)? J’avoue ma totale incompétence en la matière…Cordialement

      • anthraxgaz dit :

        Bonjour. Les propaniers indépendants sont ceux qui ne font pas signer de contrat de remplissage, vous laissant libre de choisir un nouveau propanier à chaque nouveau plein, ou qui acceptent de vous vendre une citerne. Gaz Liberté est donc bien un propanier indépendant. Pour faire partie du groupement, rien de plus simple, il suffit de nous envoyer un mail par le site Internet en indiquant vos coordonnées ( adresse, téléphone). On vous recontacte de suite. Vous ne pourrez pas obtenir qu’Antargaz remplisse votre citerne sans signer de contrat avec eux. Toute leur arnaque est basée sur la pseudo nécessité de vous faire signer un contrat qui, en réalité, n’a aucune raison d’être. Oui une chaudière gaz propane peut parfaitement être convertie au gaz de ville. Il y a des kits de transformation. Renseignez vous auprès d’un plombier ou du fabricant de votre chaudière. Cordialement

      • Baur dit :

        Ça y est le combat va commencer. Notre vendeur nous demande de contacter Antargaz pour mettre en place un contrat, sinon il effectuera une vidange de la citerne. Ils ne peuvent pas m’empêcher ensuite de la remplir? Est-ce que je dis à l’actuel propriétaire de vider la cuve et je fais profil bas envers Antargaz? Et bien sûr je vous contacte pour remplir ma (enfin leur) cuve? Je vais avoir besoin de vous et vous recevrez très vite mon adhésion. Cordialement

      • anthraxgaz dit :

        Bonjour . Pour calmer les ardeurs de votre vendeur il faut demander à votre notaire d’insérer une clause selon laquelle le propane restant dans la citerne vous est acquis avec la maison et que le niveau du propane est actuellement de x % . De cette manière le vendeur ne pourra pas procéder à un repompage du gaz de la citerne avant votre entrée dans les lieux. Cela vous assure une quantité minimale de gaz dans la cuve. Ainsi vous n’aurez pas le couteau sous la gorge pour signer avec un propanier ou un autre (personne ne vous oblige à resigner avec Antargaz et nous vous déconseillons de le faire : notre page de FAQ explique pourquoi nous ne recommandons pas de signer avec ce propanier). Nous pouvons résoudre votre problème d’approvisionnement et vous éviter les affres d’avoir à choisir entre « Charybde et Scylla » : le numéro de téléphone du groupement figure en page d’accueil du site, colonne de droite. Cordialement

  9. Lehay dit :

    Au mois de juin, nous avons fait venir un commercial Primagaz qui nous a proposé 950€ la première année puis 1300€ ensuite pendant 2 ans. Nous sommes Antargaz depuis 35 ans et payons 330€ par mois. Nous avons averti Antargaz des propositions du concurrent qui,sans discuter, a baissé nos mensualités à 124€.

  10. anthraxgaz dit :

    Bonjour . Il y a deux manières de recevoir ce genre de bonne nouvelle : la première consiste à sanctionner ce type de comportement indécent et à se tenir éloigné de ceux qui ont profité de votre méconnaissance du sujet pour vous voler (et donc de virer Antargaz pour éviter qu’ils ne soient tentés de recommencer) ; et la seconde est de se réjouir des économies qu’on va pouvoir faire à l’avenir sans tirer les leçons du passé. Deux manières en réalité diamétralement opposées d’envisager sa responsabilité de citoyen. Chacun agit évidement au quotidien en fonction de son niveau de conscience. Notre pays, la France, n’est en définitive que le reflet de toutes nos consciences individuelles additionnées les unes aux autres. Certains cherchent à abaisser ce niveau de conscience (par le mensonge et la désinformation) afin de mieux nous garder à leurs bottes. Tandis que d’autres cherchent à tirer notre conscience vers le haut (OK, le monde ne se réduit pas à cette vision binaire. Il y a aussi ceux que votre sort indiffère…). Notre niveau de conscience ou d’inconscience dessine déjà notre avenir. Cordialement

  11. PELISSIER dit :

    Bonsoir
    tout d’abord félicitation pour votre site qui regorge et regroupe un grand nombre d’infos que l’ on ne trouve que très difficilement et au prix de beaucoup de temps passé.
    Je suis malheureusement dans le cas de beaucoup de français qui ne se préoccupaient pas trop de leurs factures de propane , et la la faveur de la nécessité de changer ma chaudière ( qui accuse 23 ans de services) j’ai découvert que je payais à Totalgaz la somme de ………2300€ la tonne.J’ai contacté immédiatement le service commercial qui m’a dit : »Justement on devait vous contacter pour vous faire de nouvelles propositions  » (si je crois pas celle là….tu m’en raconte une autre ?) à savoir 1300€ la tonne pendant 2 ans et ensuite « le prix normal » de 1608€ la T. Je relativise le surcoût car je me chauffe avec une pompe à chaleur Daikin qui fonctionne très bien même à 800m d’altitude et pour laquelle je bénéficie d’un contrat EJP vieux de 25 ans.
    Je ne suis donc pas » pied et poing lié  » avec Total et je ne vais ne plus renouveler mon contrat d’autant que d’autre propaniers frappent à ma porte sachant que je vais éliminer d’emblée les 3 plus grands voyous cités dans votre article.
    Encore merci pour vos conseils et surtout la clarté de vos propos.
    Cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour . Merci pour votre message laudatoire. Votre « si je crois pas celle là, tu m’en racontes une autre ? » m’a bien fait sourire. Tant qu’on n’arrivera pas à déterminer en France un prix de référence pour le propane vrac de détail, prix de référence que seuls des acheteurs libres (c’est à dire propriétaires de citerne) peuvent faire advenir, nous resterons englués dans un système de prix opaque. Cette situation bénéficie largement aux propaniers car elle leur permet de vendre le propane aux prix les plus fantaisistes. Pompe à chaleur + propane = combinaison gagnante en basse montagne ! Que la force soit avec vous … Cordialement

  12. Daniel Chantreuil dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site. Une source d’informations bienvenue dans cette jungle.
    Je suis propriétaire de la citerne et client chez Primagaz depuis 20 ans. Il y a 7 mois j’ai resigné un contrat de 5 ans avec Primagaz. M’inquiétant du prix élevé du gaz en Juin 2015 à 2386 euros TTC la tonne, j’ai appelé Primagaz qui m’a soumis un nouveau contrat. 1ère année 1150 euros TTC, ensuite 1706 euros la tonne. Comme à d’autres adhérents ils m’ont dit qu’ils étaient sur le point de m’appeler, bizarre…
    Ce qui me gêne dans ce contrat c’est la livraison automatique. Est ce normal que Primagaz exige que je dois laisser l’accès libre a ma citerne alors que j’ai un portail électrique.
    Merci de vos conseils Cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour. Vous avez bien fait de vous réveiller… Une belle division par deux du prix du gaz par un simple coup de fil. Ca arrive souvent malheureusement. Pour l’histoire qu’ils allaient bientôt vous appeler, cela leur sert d’excuse pour justifier la nouvelle proposition qu’ils vous ont faite : « on n’a pas pu vous prévenir car l’ offre est récente, mais on était sur le point de le faire ». Je n’ai jamais entendu parler d’un seul propanier qui appelle ses clients pour leur proposer spontanément une réduction sur le tarif. Jamais. Mais des propaniers qui rappellent des clients après que ces derniers leur ont fait part de leur mécontentement afin de leur proposer une baisse de tarif, ça oui, c’est fréquent. Vous ne devez laisser l’accès libre à votre citerne que si vous êtes en remplissage automatique , à la guise du propanier. Sinon le propanier ne peut avoir cette exigence. Cordialement

  13. AMOREYCHA dit :

    Bonjour
    J’habite en Isère et j’ai un contact avec Antagaz depuis 15 ans . Si je rachète ma cuve, quels sont les propaniers qui pourront me livrer en Isère ?
    Sinon comment négocier une baisse de tarif ?
    cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour Si vous êtes propriétaire de votre citerne, tous les propaniers du CFBP pourront vous livrer. Pas de propanier indépendant en Isère malheureusement. Voir la page « pourquoi acheter sa citerne » dans la FAQ du menu du site, que je viens de terminer de réécrire. Pour savoir comment négocier sans acheter la citerne ,voir les différentes pages de la FAQ du menu. Cordialement

  14. richardot dit :

    Bonjour,

    Je souhaite adherer à votre association.
    Puis vous faire parvenir ma cotisation par virement ou CB ?

    Merci

  15. Charlotte dit :

    Bonjour et félicitations pour votre site internet bien fourni (pas comme ma citerne !). Malheureusement, je n’ai pas trouvé la réponse à mon problème en le parcourant. Aussi, je me permets de vous soumettre mon énorme souci avec Primagaz.

    Nouveaux propriétaires d’une maison depuis mai 2016, nous avons repris le contrat Primagaz des anciens propriétaires (qui n’ont jamais eu de problèmes) avec des tarifs a priori corrects (enfin, on s’entend, Primagaz n’est certainement pas un enfant de chœur!). Première livraison automatique en mai. Jusque-là pas de souci. Sauf qu’en juin, un nouveau technicien tout frais de chez Primagaz vient chez nous, sans avoir pris RDV, et commence à examiner la citerne (soit disant visite triennale). Et là, il déclare que la citerne n’est pas à un emplacement conforme car encastrée à plus de 75% (ce qui est véridique). Aussi fait-il son rapport au siège, qui nous envoie un courrier stipulant la cessation de la livraison en gaz tant que nous n’aurons pas fait les travaux nécessaires (pas grand-chose puisqu’il s’agissait seulement à ce moment d’enlever une barrière en bois autour de la citerne qui avait été ajoutée par les anciens proprios). Bon, par acquis de conscience, on appelle Primagaz pour dire qu’on va faire les travaux. Problème : un autre technicien doit venir confirmer la première visite. Ok, alors on fait quoi? Travaux, pas travaux? Non, non, on attend. Pas pressés chez Primagaz, un autre technicien (qui n’avait même pas notre dossier!) vient nous rendre une petite visite en août et dresse le bilan sur son petit schéma résumé. Total des courses, pire que mieux! Il faudrait, selon son dessin, qu’on enlève non seulement la barrière en bois autour (qui est à moins de 60 cm de la citerne, à exactement 48.5 cm, et qui encastre la citerne à plus de 75%) mais aussi une partie de la terrasse et des marches pour accéder à notre buanderie (qu’il faudrait donc bétonner), et qu’on construise un mur en béton de 2.50m de haut et 5m de long à la place de la palissade en bois qui délimite la propriété. Là, je vois rouge. Le technicien se permet de me traiter de menteuse quand je lui dis que rien n’a changé depuis l’installation de la citerne en novembre 2001 (hormis la barrière en bois qui encastre la citerne) et que je ne vois donc pas pourquoi je devrais réaliser ces travaux. Je lui montre alors les tuyaux de gaz émanant de la citerne et encastrés dans la palissade en bois, en guise de preuve. « Oui, bah peut-être, quoi qu’il en soit, faut faire les travaux ».

    Nous avons chiffré approximativement ces travaux qui nous reviendraient entre 5000 et 7000 euros (menuisier, plombier chauffagiste, maçon).

    Nous rappelons en urgence Primagaz : « oui, bah je vais transmettre, c’est pas moi qui gère votre dossier ». Ca c’est sûr, pour vous aider chez Primagaz, faut se lever de bonne heure (enfin, pas trop, car à 9h, personne ne décroche). Bref, nous attendons le coup de fil de notre conseillère qui ne vient pas… Nous rappelons deux semaines plus tard et nous l’avons enfin au téléphone! Là, on lui dit que c’est fort de café, qu’on ne va pas payer pour une installation qui était conforme en 2001 et qui soit disant ne l’est plus en 2016 (preuves à l’appui, nous avons récupéré les certificats de conformité des anciens proprios). Et tranquillement, cette gentille dame nous répond textuellement « oui, on était moins regardant avant, mais maintenant, on l’est plus ». Ce à quoi mon mari répond que ce n’est pas à nous de payer pour ces travaux. Elle nous donne le mail du service client : « essayez toujours de leur envoyer un courrier pour qu’ils prennent en charge une partie des travaux, mais c’est pas gagné. Quoiqu’il en soit, je vous envoie un courrier pour vous donner la nature exacte des travaux » (ah bon, mais on l’avait pas déjà ce document?). On reçoit le courrier (hyper vite là pour le coup!) et je ne sais pas si j’ai ri ou pleuré, mais on nous demande encore des travaux différents et à nos frais bien évidemment: enlèvement de la terrasse (complète), des marches, de la barrière en bois et construction d’un mur en béton dépassant en hauteur la citerne de 50cm, déplacement de la porte donnant sur la rue permettant la livraison du gaz. Bref. Que du bonheur.

    Quels conseils pouvez-vous nous donner? Nous avons rencontré une juriste de l’association de consommateurs UFC qui nous a gentiment envoyé bouler (pas assez de preuves! bah, je ne sais pas ce qu’il lui faut!). Nous sommes en train de rédiger un courrier salé (en A/R) exigeant que les travaux de mise en conformité soient pris à leurs charges (documents preuves de leur manquement à la loi en PJ) mais je doute d’avoir une réponse favorable, voire une réponse tout court. Je vais démarcher mon assurance pour voir si mon contrat prévoit une possibilité de recours ou au moins de conseils d’un juriste. L’hiver approchant, nous avons peur de ne plus avoir de chauffage ni d’eau chaude… ce qui est vraiment problématique. Merci pour toutes les infos que vous pourrez nous donner.

    PS : je viens d’essayer d’adhérer, mais n’ai pas trouvé l’icône d’impression en dessous du bulletin. J’ai donc cliqué sur envoyer. Pouvez-vous me confirmer que ma demander d’adhésion a bien été prise en compte pour que je puisse vous envoyer le chèque de 20 euros ? Merci par avance.

    Cordialement,

    Charlotte

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour . Oui nous connaissons ce cas de figure malheureusement. Il faut agir rapidement et avec fermeté. Votre maison présentait clairement un « vice caché ». Le caractère non réglementaire de l’emplacement de votre citerne au regard des (nouvelles?) limites de propriété ou des constructions rajoutées depuis l’installation de la citerne (enterrée ? non enterrée ?) rende votre citerne non conforme. La toute première question est de savoir si une (autre) citerne peut être installée (enterrée ? ) ailleurs dans le jardin de manière à éviter le remplacement de la palissade et la démolition des constructions ( terrasses …). S’il y a de la place ailleurs dans le jardin pour positionner une citerne de manière réglementaire, alors la solution est simple et toute trouvée : une lettre recommandée à Primagaz en leur enjoignant de venir chercher leur citerne, lettre que nous nous ferons un plaisir de rédiger, dans laquelle nous leur rappellerons qu’en tant que professionnels, leur devoir de conseil leur imposait de venir constater l’impossibilité de remplir cette citerne AVANT de vous faire signer un contrat d’approvisionnement. Et non « après » comme ils viennent de le faire très élégamment. Je suis surpris que l’UFC ne vous ait été d’aucune aide. Dans cette lettre nous préciserons 1) que du fait que leur responsabilité est engagée, s’ils devaient persister dans leur choix de ne pas remplir la citerne avant son remplacement annoncé, ils devront vous régler les frais de relocation de votre famille car vous ne pouvez habiter dans une maison non chauffée. 2) Nous leur laissons la possibilité de déplacer la citerne actuelle à leurs frais de manière à ce que sa nouvelle position soit réglementaire par rapport aux normes de sécurité. Bien entendu, s’ils refusent cette proposition, vous demanderez à un autre propanier de vous installer une autre citerne « directement » à la bonne place. Quoiqu’il en soit il vous faut réagir rapidement. je vais préparer un article sur la conduite à tenir en pareille situation. Cordialement
      MISE A JOUR : je viens de publier un article sur le site au sujet de votre affaire. Vous pouvez lire l’article ici . Cordialement

  16. Gene dit :

    Bonjour, merci pour votre site que je n’ai pas pu lire dans son intégralité tant il est énorme. Je vous expose mon problème. J’ai acheté une maison dans les Pyrénées Atlantiques près de Pau la semaine dernière. Le propriétaire m’avait affirmé qu’il avait renégocié son contrat avec Antargaz et que nous n’aurions pas de problème. Le jour de l’acte nous avons découvert que la cuve était à 0 et donc pas d’eau chaude, ni de possibilité de faire cuire les aliments. Appel dès l’acte à Antargaz qui me répond que non, aucune possibilité de continuation de contrat, qu’il faut attendre qu’un conseiller veuille bien nous appeler. La menace de faire sortir la cuve « même pas peur » et déjà 10 jours de passés et toujours au même point.
    J’ai 2 questions : 1) N’ayant pas signé de contrat avec eux, peuvent-ils nous faire payer l’enlèvement de la cuve?
    2) Nous avons une chaudière à condensation Idéal Standard : pouvons-nous connecter des bouteilles ou une cuve externe à la place de la cuve enterrée ?
    En vous remerciant de votre aide
    Cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour . Bienvenue dans le monde serviable des propaniers, où le client est roi ! Antargaz peut très bien vous faire une livraison sans avoir signé de contrat avec vous . Et ce d’autant plus que RIEN n’oblige les propaniers à faire signer des contrats préalablement à une livraison de gaz ( ni la réglementation des réservoirs sous pression, ni le code de la consommation ). Vous avez eu le bon réflexe consistant à vouloir dégager leur citerne ( le dégagisme est de plus en plus à la mode en France !) car ce sont parmi les plus pénibles de la bande. Question 1 : non, c’est le propriétaire précédent qui paiera l’enlèvement et ce tant que vous NE signerez PAS de contrat avec eux. Question 2 : c’est possible d’installer deux bouteilles de 35 kg qui conviennent très bien pour la production d’eau chaude, mais comme votre citerne actuelle est enterrée , ca va pas être simple. Vous n’allez pas pouvoir brancher vos bouteilles sur la conduite de gaz avant le détendeur citerne (lequel est actuellement sous le niveau du sol dans la trappe de la citerne) car les bouteilles doivent être installées debout et non couchées, donc il faut réinstaller un détendeur à l’extérieur de votre maison et en aérien (à un 1,5 mètre de hauteur du sol). Pour cela il faut que vous ayez une longueur de tuyau de gaz aérien sur une partie du trajet allant de la citerne à la chaudière. Ce qui n’est pas forcément le cas de toutes les installations. Donc le mieux est d’appeler les autres propaniers (mais pas Vitogaz) et leur demander une proposition… Cordialement

      • Gene dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse rapide. Juste une autre question pas forcement urgente mais qui a son importance, si en sortant la cuve ils font des dégâts (autres que le trou dans le jardin) qui paye la remise en état.
        Je pense qu’ils ne vont pas se précipiter pour venir, en attendant si nous ne pouvons pas mettre de bouteille à cause du détendeur pouvons-nous mettre une cuve aérienne ? n’aurons-nous pas les mêmes problèmes d’approvisionnement …. je pense que là nous nous sommes mis dans une galère qui va vraiment nous pourrir la vie. Je vais adhérer à votre association car j’ai bien peur que nous ayons besoin de vos services.
        Encore merci
        Cordialement

      • anthraxgaz dit :

        Les sous-traitants qui assurent la logistique des citernes pour le compte des propaniers font du mieux qu’ils peuvent et ne sont pas otages de la mauvaise réputation des propaniers. Pour vous prémunir de tous dégâts, il faut prendre des photos de votre jardin avant l’enlèvement de la citerne, être présent pendant l’enlèvement et éventuellement prendre des photos après l’enlèvement si dégâts il y a. Vous pourrez alors demander à votre assureur de se retourner contre l’assureur du propanier qui se retournera contre l’assureur de son sous-traitant. Il n’y a pas de marché d’occasion pour les citernes donc vous ne trouverez pas de citerne de remplacement, juste des bouteilles pour assurer la transition avant votre nouvelle citerne. Antargaz va vous mettre la pression pour vous obliger à resigner avec eux (et pas un concurrent) en prétextant qu’un changement de fournisseur , donc de citerne, prend deux mois, ce qui est effectivement la norme. Nous vous conseillons donc de ne pas vous laisser faire. Je vais vous envoyer un projet de lettre recommandée à envoyer dès que possible à Antargaz en les menaçant d’une procédure en référé (plus dommages et intérêts) s’ils n’enlèvent pas leur citerne sous 15 jours. Je vous prépare cela tout à l’heure. Cordialement

      • Gene dit :

        Bonjour, je vous adore déjà et merci pour cette aide précieuse car nous n’avions jamais eu d’informations sur ces citernes enterrées.
        Nous avions décidé de faire un recommandé mais un modèle sera vraiment utile.
        Encore merci pour tout
        Cordialement

  17. Gene dit :

    Re-bonjour,
    est-il possible de vous faire un paiement en ligne ?

  18. Le Gac Georges dit :

    Bonjour,
    Rénovant ma maison située en pleine campagne, je souhaite me chauffer au gaz propane. J’ai lu dans votre site que le fabricant (Schneider) ne livrait les citernes qu’à partir de 10 exemplaires.
    Je cherche donc 9 autres familles dans ma région (Bretagne) pour faire un achat groupé de citernes de 1100 kilos directement auprès du fabricant.
    Votre association soutiendrait-elle cette démarche?

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour Ce sera avec plaisir. Pouvez vous préparer quelques lignes pour expliquer votre initiative , article que je publierai sur le site en faisant aussi un renvoi dans l’onglet du menu , rubrique « citernes de gaz » ? Cordialement

      • Le Gac Georges dit :

        Je vous remercie pour votre réponse. Il me reste une question: sur la page « Vente de citernes gaz . . . « , vous écrivez qu’aucun fabricant ne vend aux particuliers. Avec la conjoncture économique actuelle, il est peu probable qu’un fabricant refuse une commande de 10 unités ou plus. Au pire des cas, savez-vous si une structure juridique de type association permettrait au fabricant d’accepter la vente?
        Je vous envoie mon chèque d’adhésion.

      • anthraxgaz dit :

        Il est effectivement possible à un industriel de refuser une voire plusieurs commandes émanant de particuliers. Dans le cas d’espèce, il suffit de créer une auto entreprise, ou de passer par une structure commerciale ad hoc et le problème est résolu. En ce qui concerne une association, je ne sais pas. Ma meilleure réponse est « si l’industriel est en mesure de poursuivre une association devant les tribunaux de commerce pour défaut de réglement, alors il ne peut pas refuser de traiter avec une association ». C’est bien le cadre juridique applicable au règlement des différents (éventuels) entre le client et le fournisseur qui détermine la réponse à votre question. Mais pourquoi une association alors que c’est si facile de créer une auto entreprise ? Le mieux est d’interroger le fabricant par lettre recommandée ( en LRAR car ils sont tous un peu durs de la feuille dans cette profession) de manière à ce qu’il ne puisse ni se soustraire à votre question, ni contester la commande par la suite. Vous écrivez ceci  » Nous sommes un groupe de consommateurs situés dans la même région. Nous souhaitons réaliser une commande groupée de citernes auprès de votre société à livrer sur le site dont nous vous communiquerons l’adresse au moment de la commande (il vous faudra impérativement un seul site de livraison et donc redispatcher les citernes par la suite). Pourriez vous nous indiquer la forme juridique que nous devons prendre, et qui satisferait vos conditions générales de vente ? Je vous salue bien bas »….Terminé.

      • Le Gac Georges dit :

        Tenant compte de vos réponses, je vous propose le texte suivant:

        « Vu les problèmes que pose la fourniture de la cuve par les marchands de gaz, il est souhaitable de pouvoir se la procurer chez un fournisseur indépendant. Mais contrairement au fioul, le plombier ne peut pas la commander car il n’existe pas de grossiste. Il ne reste donc plus qu’à acheter la cuve directement chez le fabricant.
        Difficulté: le fabricant ne vend ses cuves que par lot d’au moins 10 unités.

        Je propose donc de se réunir pour faire un achat groupé auprès d’un fabricant. Il s’agira de citernes apparentes de capacité à partir de 1000 kilos. Pour des raisons de transport, il vaut mieux se regrouper par région.
        Pour la région Bretagne et proche, je me propose de contacter les fabricants pour obtenir leurs conditions dès que 9 autres acheteurs se manifesteront. »

      • anthraxgaz dit :

        Bonjour
        Par citerne apparente, vous voulez dire « citerne aérienne » ? Vous allez avoir beaucoup de mal à trouver 9 personnes pour acheter une citerne aérienne dans votre région. A moins que la tradition locale bretonne soit de ne jamais enterrer les citernes ( Granit ? ). Les personnes qui achètent des citernes en profitent généralement pour les enterrer , quand elles ne sont pas DEJA enterrées. Merci d’indiquer votre département. Cordialement

    • Le Gac Georges dit :

      Avec le choix de la citerne aérienne, je suis cohérent avec la démarche de réduction des coûts: d’après le tableau de Deltagaz, à capacité égale la citerne enterrée coûte 300 euros de plus que l’aérienne.
      Ceci dit, qui peut le plus peut le moins, j’ai suffisamment de place pour installer une citerne aérienne, je peux en installer une enterrée. L’inverse ne serait évidemment pas possible. Je vais donc laisser le choix du type de citerne libre et on verra bien.

      Comme Charlotte dans son message du 15 Octobre 2016, je n’ai pas trouvé d’icône imprimante pour mon bulletin d’adhésion. J’ai cliqué sur « Envoyer », l’avez vous reçu? Sinon je vais mettre les informations dans l’enveloppe avec le chèque d’adhésion.

      • anthraxgaz dit :

        J’aurais dû expliquer mon message précédent. Vous devez commander au fabricant 10 citernes strictement identiques. Donc dans votre cas , 10 citernes aériennes de 1 tonne.
        Or les seuls acheteurs potentiels de ce type de citerne sont désormais surtout des professionnels pour mettre derrière leur garage ou restaurant, lesquels professionnels ne fréquentent pas ce site Internet, à de trop rares exceptions près. Pour les professionnels, les propaniers sont un fournisseur parmi des dizaines d’autres. Alors que pour les particuliers c’est le fournisseur le plus important de la maison. Donc si vous voulez trouver 9 acheteurs intéressés par l’achat d’une citerne, il faut viser la citerne 1 tonne enterrée qui est le modèle de loin le plus demandé . Cordialement

  19. Gene dit :

    Bonjour,
    Le chèque de 70 euros est parti hier et j’ai utiliser un modèle de lettre que vous aviez mis dans l’onglet kit de survie en modifiant quelques phrases pour leur demander de venir retirer la cuve qui est dans notre jardin.

  20. PIerre dit :

    Bonjour,
    J’envisage éventuellement de choisir le gaz propane comme carburant de chauffage et d’eau chaude. J’ai beaucoup appris en lisant votre site. Je me suis renseigné auprès de Primagaz qui m’a fait une offre. J’en étudie les « à-côtés » également avant de prendre une quelconque décision. Voici mes questions : si on n’est pas propriétaire de sa citerne aérienne, qu’à un certain moment on choisit de ne plus la remplir après avoir épuisé tout ce qu’elle contenait mais qu’on ne demande pas son enlèvement (afin d’éviter d’inutiles frais) et que cette situation s’éternise des mois, des années…Elle reste là, dans le jardin, à attendre. Doit-on encore payer quoi que ce soit au propanier ? Des entretiens, des révisions je ne sais pas… Est-on tenu de signaler la situation au propanier en mentionnant bien qu’on ne souhaite pas l’enlèvement et les frais qui l’accompagnent ? Merci beaucoup de m’avoir lu, davantage encore à celui ou celle (ou ceux) qui me répondront.

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour
      Vous n’êtes pas tenu d’utiliser la citerne et donc a fortiori de signaler sa non-utilisation ! Le propanier , au bout de quelques années ( ca dépend des propaniers) se rappellera à votre bon souvenir en vous demandant ce que vous souhaitez faire, sachant qu’il ne peut enlever sa citerne contre votre gré. Ce que vous paierez pendant cette période de non-utilisation figure(ra) dans votre contrat. Certains propaniers (Primagaz, Butagaz) indiquent des frais d’entretien séparément dans les contrats, auquel cas il est prévu que ces frais soient payés même si vous ne commandez pas de gaz. D’autres propaniers ont une politique tarifaire différente et incluent ses frais dans le prix du combustible auquel cas, à l’évidence, vous ne paierez rien si vous ne commandez pas de gaz. Cordialement

      • PIerre dit :

        Merci pour cette réponse précise et ultra rapide.
        Dans le cas de Primagaz, il y a donc toujours moyen de me tondre même si je ne devais plus rien leur commander. Un mauvais point pour eux. Je reviens pour une dernière demande de précision : est-il possible de résilier le contrat avec Primagaz tout en laissant la citerne en place et de cette façon éviter de payer les frais d’enlèvement ainsi que les frais d’entretien, s’il vous plaît ? SI je résilie le contrat, vous écrivez que la citerne louée est programmée pour enlèvement, cela signifie que Primagaz m’imposerait les frais d’enlèvement correspondants ou que Primagaz enlèverait sa citerne sans rien me demander ?

      • anthraxgaz dit :

        Non. Dès que vous résiliez la citerne est programmée pour l’enlèvement. A l’inverse tant que vous ne résiliez pas, la citerne peut rester des siècles. Si Primagaz vous a mis une citerne à disposition, cela signifie que vous avez signé un contrat . Dans ce cas les conditions d’enlèvement sont stipulées au contrat. Il arrive très rarement que les frais d’enlèvement soient nuls dans les contrats : c’est surtout lorsque les contrats sont en renouvellement que vous pouvez négocier des frais d’enlèvement nuls. Cordialement

  21. Pierre dit :

    Bonjour,
    je suis à la recherche d’information sur le cas de figure suivant : l’achat, le transport, l’installation et l’utilisation d’une citerne de propane d’occasion.
    On commence à trouver sur un site d’annonces bien connues des citernes de propane d’occasion.
    J’ai contacté deux vendeurs à quelques centaines de km de chez moi (200/300) qui m’ont fourni copie de toute la documentation attestant qu’ils sont propriétaires de leur citerne propane rachetée au propanier soit par eux-mêmes, soit par le précédent propriétaire du logement où la citerne est installée.
    Je ne trouve pas d’information sur ce cas de figure. Quelqu’un l’a-t-il déjà fait ? SI oui, comment ? Avec quel résultat auprès du propanier vers qui il s’est tourné après achat, transport, installation de la cuve par les propres moyens de l’acheteur ?

    Merci de vos retours éventuels.
    Ceux qui auront lu mes précédents messages auront compris que je cherche les moyens de préserver un peu d’indépendance si je choisis le propane comme source d’eau chaude et de chauffage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :