Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » 2017 » juin

Monthly Archives: juin 2017

La cuve de gaz explose lorsqu’il tente de la découper à la disqueuse : un blessé grave

Un homme de 60 ans a été grièvement blessé, mercredi 31 mai 2017, alors qu’il découpait une cuve de propane à Étrépagny (Eure). La victime pensait que le bidon était vide mais une cuve ou une bouteille ne peuvent pas être vidés  en ouvrant simplement le robinet ou la vanne car il reste toujours des vapeurs de gaz explosives  au fond du réservoir du fait que  le gaz est plus lourd que l’air.   La victime  découpait la cuve à  la disqueuse, dans la cour d’une habitation.

« Le bidon a explosé et s’est ouvert en deux », rapporte une source judiciaire. Le sexagénaire  a été grièvement blessé au visage par le disque de sa disqueuse, éjecté du fait de l’explosion. Il a aussi été touché au genou.

Consciente à l’arrivée des secours, la victime a été transportée au CHU de Rouen. Les motivations de cette personne n’ont pas été relatées par la presse locale.

 

Arnaque aux compteurs de gaz : Primagaz tente de colmater la fuite      

 

 

La réponse de Primagaz à la brève  du Canard Enchainé contant l’histoire de Gérard  n’aura pas tardé : trois semaines après la publication  du journal satirique (10 mai) , 11 jours après la mise en ligne de l’article de l’ADECOPRO (21 mai) ,  Primagaz fait savoir à son ancien client un peu trop turbulent , que finalement, cette histoire de frais de fermeture et d’ouverture de compteur, c’était juste une blague.  Comme on dit chez Obelix,  « acta est fabula ». La comédie est terminée.

La direction de Primagaz qui n’a pas souhaité se mouiller en signant elle-même sa réponse ( moi qui croyais que les émoluments étaient en proportion du courage… ), a réussi à trouver un  obscur  «Coordinateur Energie» pour répondre qu’elle considère avoir assez soupé de cette affaire. Elle renonce par conséquent à percevoir les frais administratifs pour cette fausse fermeture de compteur.

Ci-dessous la réponse de Primagaz.

primagaz reponse Gerard

 

Toutes les personnes qui ont accepté de plus ou moins bonne grâce de payer cette somme sous la menace d’un contentieux sont prévenues : Primagaz n’ayant fait valoir dans sa réponse  aucun argument pour justifier cette remise « exceptionnelle »,  chacun a désormais la possibilité d’exiger le remboursement des 85 € que Primagaz lui a ponctionné. Soit par la voie amiable en écrivant à Primagaz (sans oublier de mettre l’ADECOPRO en copie de votre lettre pour lui donner plus de poids) , soit  par la voie judiciaire dans le cas où Primagaz refuserait de vous accorder la même remise.

Le principe est le suivant : si  vous n’êtes plus client de Primagaz, vous ne pouvez plus  agir en justice à titre personnel  mais  vous pouvez encore agir à titre collectif via une association de consommateurs.  A l’inverse, tant que  vous êtes client de Primagaz, vous avez  le choix entre agir en justice  à titre individuel  ou agir à titre collectif.

L’ADECOPRO va écrire au Médiateur de l’Energie et aux principales associations de consommateurs dans les prochains  jours afin de les sensibiliser à cette arnaque.

« A cane non magno saepe tenetur aper »  : souvent le sanglier est arrêté par le petit chien…. (Ovide, in « Remèdes à l’amour »)

Idefix2_04092005

 

 

%d blogueurs aiment cette page :