Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Cours du propane

Archives de Catégorie: Cours du propane

La vague de froid vide les stocks sans faire remonter le cours du propane sur le marché ARA

Ces derniers jours, l’explosion de la demande de propane sur le marché spot pour les barges fluviales de  gaz à destination de l’Europe continentale a provoqué des retards de plusieurs jours pour le chargement au départ du  hub ARA (Amsterdam – Rotterdam – Anvers).

En l’espace de trois jours,  jeudi, vendredi et lundi dernier, 47 barges de propane ont été réservées sur le marché spot, selon les sources informées. L’ampleur de ce  sursaut de la demande  à l’approche du printemps a  pris la plupart des intervenants par surprise. Résultat :  un certain nombre de barges devront patienter plusieurs jours avant de pouvoir charger. Toute la chaîne logistique du propane côté allemand, se trouve de fait perturbée.

Une source sur le marché allemand explique que du fait des retards pris par les barges, certains stocks en Allemagne sont pratiquement à sec ( ndlr : rassurez vous cela ne concerne pas le fournisseur allemand du Groupement).  » Le problème c’est qu’il n’y a aucune offre sur le marché pour une livraison rapide »

Le prix des barges a augmenté lundi pour atteindre une prime de $76/tonne au dessus du CIF large cargo, ce qui représente le niveau le plus élevé depuis un an.

Le cours du CIF ARA a, quant à lui , à peine frémis durant la  vague de froid, stoppant juste une  descente rapide amorcée dès janvier dernier.

Cours mars 2018

L’arrivée de la vague de froid la semaine dernière, recouvrant la quasi totalité de l’Europe du Nord, a déclenché une demande soudaine pour un remplissage tardif des citernes de gaz individuelles et collectives.

Cette envolée de la demande aurait dû se produire en novembre dernier, qui est le mois au cours duquel la demande atteint normalement son apogée. Mais les températures réellement froides ne sont pas arrivées comme prévu, entraînant le marché spot dans un marasme inhabituel pour cette  saison de chauffe.

La chute des températures fin février a coïncidé avec les opérations de maintenance dans plusieurs grandes raffineries, notamment la rafinerie MIRO à Karlsruhe. Certaines sources allemandes avaient prédit que cela pourrait poser quelques problèmes d’approvisionnement.

Cependant l’augmentation de la demande n’aura pas fait long feu, puisque les températures de ces derniers jours sont rapidement remontées au dessus de zéro.

D’après une source, il n’y aurait plus aucune demande qui se profilerait derrière ces 47 barges……Chez les traders, on appelle ce genre de phénomène, un hoquet de dernière minute.

Source : Platts 6 mars 2018

 

 

 

 

Publicités

Hausse en été et chute en janvier : le cours du propane européen s’aligne sur un cours américain contracyclique

Le cours  du propane   sur le marché d’Europe du Nord ( CIF ARA ) a chuté en janvier, le « front month »  passant de $550  à $ 500  la tonne entre le début et la fin du mois après deux mois de stabilisation en novembre et décembre 2017. Alors que le prix atteint généralement son maximum en cette période de l’année, la dégringolade a continué début février, le cours du Platts se situant à $448  le 9 février dernier.

Cette évolution à rebours de la dynamique normale des marchés du propane s’explique par des éléments conjoncturels (la faiblesse de la demande de chauffage cet hiver et particulièrement en janvier) et par des éléments plus structurels comme l’influence de la plus en plus importante des cours américains sur le cours européen du propane. L’explosion des exportations de gaz de schiste américain a redessiné la carte des échanges mondiaux du propane et du  butane.

Alors que la demande de GPL en Europe a chuté de 15 % pendant les trois mois de Septembre à Novembre comparé à l’année précédente et que les stocks ont augmenté pendant la période ( ce qui favorise un relâchement des cours), le cours du propane NWE n’a pas cessé d’augmenter de Juillet à Novembre, en ligne avec l’évolution du cours américain ( voir notre précédent article ici).

Aux Etats Unis l’augmentation estivale du propane a été déterminée par des niveaux de stocks extrèmement faible sur la Gulf Coast comparé à l’année précédente, et des craintes que la production de l’été et de l’automne ne suffirait pas à satisfaire la demande du marché intérieur si l’hiver devait être rude. Les stocks américains de propane sont tombés à 38,5 millions de barils en Avril 2017, le niveau le plus faible depuis le printemps 2014, l’année de l’hiver du « vortex polaire », qui a vu les températures basses battre tous les records aux USA et au Canada. Le résultat est que les prix ont grimpé cet été aux USA en préparation de la demande de l’hiver 2017-2018 , ce qui a réduit ou refermé les possibilités d’arbitrage aussi bien avec l’Europe qu’avec l’Asie.

 » Tout le monde aux USA s’est jeté sur le propane beaucoup plus tôt que d’habitude en 2017, ce qui a fait remonter les prix. Les marchés devaient augmenter leurs prix de manière à ce que le propane reste aux Etats Unis et ne soit pas expédié à l’étranger, de manière à pouvoir stocker pour l’hiver. Si les marchés domestiques n’avaient pas réagi à temps, il est possible que nous aurions été à court de propane à la fin de l’été ». Ces craintes ont été largement infondées.

Cours fevrier 2018

Evolution du cours du propane en Europe du nord  en 2017/2018

 

Mais la conséquence immédiate de la fermeture de l’arbitrage a été une vague d’annulations de cargos entre les Etats-Unis et l’Europe, les acheteurs préférant annuler un cargo en s’acquittant de pénalités,  plutôt que de s’escrimer à revendre une cargaison en dégageant une faible marge positive, voire une marge négative.

L’impact a surtout été visible en Europe du Nord. Les seuls cargos en arrivage durant l’été ont été des cargos affrétés sur contrats à terme, ce qui a provoqué une tension sur le marché malgré une demande estivale faible.

Le cours Platts NWE a grimpé de juillet à novembre avant de se stabiliser pour l’hiver aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, témoignant de l’arrimage des cours européens sur les cours américains.

Les prix ont commencé à chuter en janvier 2018 sur les deux marchés, le front month Gulf Coast dégringolant à 82,6 cents par gallon le 26 janvier au vu d’exportations vers l’Europe plus faibles que prévues. Le propane européen  front month passait lui en dessous du seuil de $500 la tonne, un cours très bas pour la saison. Le même jour, le « pro-nap » ( différentiel de cours entre le propane et le naphta, son concurrent pour la pétrochimie) atteignait son plus haut sur les 19 derniers mois, avec une discount en faveur du propane de $113.25 / tonne sur les cargaisons physiques.

En dépit de cette situation inverse du scénario standard, il est possible que nous assistions à une remontée tardive du cours du propane en février. Depuis le début du mois de février, les marchés du GPL dans le monde se sont fortement ressaisis. En partie du fait que les petchems (les acteurs de la pétrochimie) ont été encouragés par la baisse du propane à laisser tomber le naphta.

Il est possible aussi que les températures exceptionnellement plus froides en février qu’en janvier entraînent un regain de demande sur le marché du chauffage. Si cette  vague de froid devait s’installer pour tout le mois de février, elle pourrait coïncider avec une série de fermetures dans les raffineries, entraînant un rush sur le propane que les vendeurs espèrent  encore….

Cependant même si ce rush se concrétise, le pic hivernal 2018 du cours du propane ne sera pas comparable aux années précédentes, les cours du propane continuant d’être saturés par l’offre américaine.

Source : Platts

« LPGs flipped year of summer strength and winter weakness » ( 05/02/2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le marché attend une baisse du propane à partir de la seconde quinzaine de mars

Après un hiver intense qui a vu le cours du propane monter rapidement en Janvier et Février, le marché s’attend à un reflux  du cours du propane à partir de mars et surtout en avril prochain, du fait de la fin de la saison d’hiver.

Le  signe  tangible du retournement du marché est donné par la valeur relative du  swap front month  du propane ( cours des échanges à réaliser le mois suivant ) comparé au swap du naphta, ces deux combustibles étant arbitrés en permanence par les firmes pétrochimiques pour alimenter en combustible les craqueurs, premiers utilisateurs industriels de GPL . Le propane perd actuellement de sa valeur par rapport au naphta à 86.7 % contre 90 % au plus froid de l’hiver durant la seconde quinzaine de janvier.

Sur le marché des cargaisons maritimes de propane réfrigéré, les fondamentaux resteront tendus pendant la première quinzaine, mais les participants s’attendent à un assouplissement au cours de la seconde quinzaine, ce qui devrait permettre aux acheteurs industriels de revenir sur le marché.

Selon Platts, les grands cargos de propane cotent actuellement à $443/tonne CIF NWE, soit  une prime $16/tonne par rapport au  swap CIF ARA de Mars,  l’écart entre les deux mois allant en se creusant.

Le ralentissement du marché asiatique du fait de la fin de l’hiver et des problèmes avec les usines chinoises  de déshydrogénation du propane, devraient provoquer un nouvel afflux de propane depuis la Gulf Coast (Texas)  vers l’Europe du Nord dans les prochaines semaines.

Ceux qui achètent leur propane sur la base des cours établis mensuellement doivent donc reporter leurs achats en avril  ou plus tard encore s’ils le peuvent.

 

Pour suivre les cours du propane sur le marché ARA, rendez vous sur l’onglet du Menu « Tarif Propane moins cher » , sous rubrique « Tarifs professionnels »

Source : Platts 17 février 2017

Demande trop faible sur le marché ARA : le propane spot en pleine déprime  

 

 

Les prix du propane sur le marché ARA continuent d’être orientés à la baisse, alors que les prix des  volumes échangés sur barges sont au plus bas comparés au prix sur cargos, du fait d’une demande atone et d’un approvisionnement élevé.

Le FOB ARA sur barges était récemment  de 242 $ la tonne soit 53 dollars la tonne de moins que le propane  CIF sur grands cargos.

 

La faiblesse actuelle  du propane ARA vient d’une demande incrémentale limitée de la part des acheteurs allemands sur les stockages continentaux d’Allemagne bien approvisionnés. Les volumes disponibles  à la sortie des raffineries allemandes ont été suffisants pour couvrir la demande spot locale sur la base des  volumes contractualisés en provenance du marché ARA et à destination du marché allemand.

« Le marché du propane est mort en Allemagne » selon une source

Les raffineries dans la région Amsterdam-Rotterdam-Anvers  (ARA) se sont retrouvées dans une situation délicate dès qu’il est devenu patent que les ventes décrochaient.  On a alors parlé de ces raffineries qui utilisaient leur propre propane comme combustible plutôt que de le vendre.

Une source non identifiée précise que les raffineries vendent actuellement leurs volumes disponibles avec des remises vertigineuses.  De sorte que le propane en sortie de terminal maritime se vend beaucoup plus mal, et que la demande spot pour les wagons de propane est en sourdine.

« Le propane de terminal est juste un poids mort actuellement » selon un trader.

 

Source Platts 12/07/2016

%d blogueurs aiment cette page :