Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » TICPE » TICPE sur le propane : potiers et verriers demandent à être revernis

TICPE sur le propane : potiers et verriers demandent à être revernis

Le gaz est le meilleur ami du potier et du verrier depuis que ces artisans,  témoignage d’une époque bénie où le mot était encore synonyme d’artiste, ont troqué le bois ou le charbon comme combustible  pour un  four de cuisson au propane. Ces créateurs ne savent pas seulement tourner la glaise ou souffler le verre. Ils savent aussi souffler de bonnes questions aux députés dont ils ont su gagner l’oreille.

En moins d’une semaine deux députés de droite (Les Républicains), Valérie Beauvais et Fabrice Brun,  tous deux sensibles au sort des métiers d’art, l’un pour des raisons électorales, l’autre pour des raisons de coeur, ont posé quasiment la même question au gouvernement. Voici le texte de la question de Fabrice Brun  :

« La perspective d’une TICPE sur le propane menace le fonctionnement et l’existence de près de 1 200 petits ateliers d’art indépendants, potiers et verriers, secteur qui subit déjà une des fiscalités les (plus)  lourdes au sein de l’Union européenne en matière de gaz propane liquide (GPL). Le GPL est, pour l’obtention des émaux, l’énergie la moins polluante par rapport à toutes les autres énergies fossiles, et nous ne pouvons pas nous en passer. Depuis des millénaires, la poterie et le verre ont toujours nécessité, pour l’obtention de certaines matières, une combustion non neutre que l’électricité ne peut pas apporter. Les professionnels de ce secteur demandent aux pouvoirs publics d’étudier une exonération de la TICPE pour leur profession, à l’instar de celle est accordée par l’article 266 quinquies du Code des Douanes, pour le gaz naturel dont bénéficient les professions qui entrent dans le cadre de fabrication de produits minéraux non métalliques (fabrication de verre, produits en céramique, carreaux tuiles). Cette mesure permettrait de garantir la survie des 1 200 ateliers d’art, liés directement au patrimoine culturel français (savoir-faire en péril) et acteurs majeurs de l’économie, du tourisme, et du maintien d’un tissu social et rural.. »

On se demande bien où ce député ardéchois est allé chercher cette histoire de fiscalité « déjà  lourde », alors que le propane bénéficiait au contraire jusqu’à présent  de la fiscalité la plus légère qui soit  pour un produit pétrolier. Encore un député qui travaille ses dossiers avant de poser des questions au gouvernement !  J’imagine que Mr Brun, venu d’un département connu pour son  artisanat d’art et sa crème de marrons ( dont la cuisson nécessite beaucoup de gaz, si j’en crois mon épouse….)  a dû entendre dire que le propane vrac français est un des plus chers d’Europe . Ce qui est certainement vrai. Ses préjugés de classe ou sa « hantise » fiscale lui auront fait déduire à tort que la faute  de ce prix élevé en incombe forcément aux taxes étatiques  ! Manque de bol, ce n’est pas du tout le cas et c’est même tout le contraire : ce sont les affairistes du parti de Mr Brun qui sont responsables de cette avanie.

Bien qu’elle ait été élue comme néo-députée en 2017 sous les couleurs du même parti LR ( avec le soutien de son ami Edouard Philippe, lequel n’a pas soutenu le candidat local En Marche….), Valérie Beauvais n’a pas commis la même erreur que son collègue, preuve qu’elle travaille un peu plus ses dossiers. Chez Mme Beauvais, point de complainte sur la  lourde fiscalité du propane ni, d’ailleurs, sur le prix très élevé du propane vrac en France. Cette élusion volontaire  (élusion : action d’éluder) prive son intervention d’une grande partie de sa pertinence.  Car si le propane français était au même prix qu’en Allemagne ou en Belgique, les artisans  français auraient moins de réticence à s’acquitter d’une nouvelle taxe sur le propane. Faute d’avoir eu le courage de dénoncer le prix trop élevé du propane, Mme Beauvais, épouse d’un artisan installé dans la Marne, se contente d’une exposition un peu trop étriquée du problème de l’imposition du propane à la TICPE. Mais n’est-il pas dans la nature même de la Droite de ne jamais parler de la CAUSE  PREMIERE des problèmes dont il lui arrive souvent  de dénoncer les conséquences ?

En passant,  on apprend que les potiers et les verriers travaillant au gaz naturel disposent d’une niche fiscalo-douanière spécifique à leur profession. Le problème de ce genre d’intervention, c’est qu’en donnant trop de publicité à d’anciens  privilèges oubliés dans les profondeurs des placards de Bercy,   on risque d’obtenir le résultat inverse de celui recherché. Je vois bien Macron  supprimer jupiterement la niche des potiers-verriers sur le gaz naturel   pour ne pas avoir à en créer une sur le propane vrac. Surtout si les grands verriers devenues de véritables multinationales,  qui ont fait le renom international de la France en matière d’art de la table ( Cristallerie d’Arques, Baccarat..) ne sont plus concernés par cet ancien régime d’exception douanière.

Si vous, braves  artisans potiers et verriers,  n’obtenez pas gain de cause auprès du gouvernement pour l’exonération de la TICPE,  je vous propose de vous aider à monter votre propre société de distribution de propane. Investissement minimum. Allègement maximum pour vos comptes de charges.  Et vive l’Ardèche libre….

Vous pensez que c’est utopique ? Figurez-vous que j’ai trouvé dernièrement sur internet une Réserve indienne dans le Dakota du Sud  qui a monté   sa propre coopérative  de distribution de propane vrac ( je vous raconterai cette histoire dans un prochain article). La question de la création de leur propre coopérative de distribution s’est imposée aux autorités de la Réserve pour des raisons sociales ( et non pour des raisons fiscales) : les indiens payent le propane grâce aux  aides du gouvernement et non grâce aux royalties sur le gaz de schiste lequel se trouve pourtant en abondance dans ce coin de terre où les américains les ont  réduit à l’état de misère. Résultat : les familles achètent seulement pour 100 $ de propane à la fois. Les distributeurs locaux ont arrêté de livrer ces familles habitant des  hameaux de quelques maisons, éparpillées dans les immenses plaines…Petites commandes, dispersion géographique….la pire clientèle qui soit  pour un propanier ordinaire.

Vous, potiers et verriers, qui vivez aussi de la terre mais sans revendiquer le sésame d’agriculteurs. Vous qui vivez du travail de vos mains pour mieux  rester libre dans  vos pensées.  Vous qui transmettez inlassablement les arts et les techniques de nos  ancêtres, vous êtes un peu nos Iroquois et nos Mohicans à nous.  Comment pouvez-vous attendre de nos députés  en CDD qu’ils résolvent vos problèmes de gaz, si des fonctionnaires de la DGCCRF bénéficiant du statut protecteur de  la fonction publique ont fait preuve de leur inefficacité  en dépit d’un emploi garanti à vie, qui les  autorise à mener la vie dure aux gros capitalistes  ? 

Mais qu’est ce qui vous empêche de faire comme les  indiens du Dakota ? N’attendez pas qu’on vous parque dans la réserve des métiers disparus.  Créez votre propre société de distribution de propane !  Et vous verrez que tout le monde vous rejoindra. Faites ce que nulle coopérative agricole n’a osé faire en France, prenez votre destin énergétique en mains. Vous verrez, c’est bien plus facile de créer une nouvelle entreprise de distribution de gaz en citerne  que de chasser le bison avec un arc en chevauchant à cru……

 

Buffalo skulls

La chasse au bison à l’ère du fusil n’avait plus rien d’artisanal comme au temps des indiens. Cranes de bison prêts à être réduits en poudre comme fertilisant et pour la fabrication de la porcelaine fine à l’os ou « fine bone china » (photo prise à Detroit, vers 1860)

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :