Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Cours du propane » La vague de froid vide les stocks sans faire remonter le cours du propane sur le marché ARA

La vague de froid vide les stocks sans faire remonter le cours du propane sur le marché ARA

Ces derniers jours, l’explosion de la demande de propane sur le marché spot pour les barges fluviales de  gaz à destination de l’Europe continentale a provoqué des retards de plusieurs jours pour le chargement au départ du  hub ARA (Amsterdam – Rotterdam – Anvers).

En l’espace de trois jours,  jeudi, vendredi et lundi dernier, 47 barges de propane ont été réservées sur le marché spot, selon les sources informées. L’ampleur de ce  sursaut de la demande  à l’approche du printemps a  pris la plupart des intervenants par surprise. Résultat :  un certain nombre de barges devront patienter plusieurs jours avant de pouvoir charger. Toute la chaîne logistique du propane côté allemand, se trouve de fait perturbée.

Une source sur le marché allemand explique que du fait des retards pris par les barges, certains stocks en Allemagne sont pratiquement à sec ( ndlr : rassurez vous cela ne concerne pas le fournisseur allemand du Groupement).  » Le problème c’est qu’il n’y a aucune offre sur le marché pour une livraison rapide »

Le prix des barges a augmenté lundi pour atteindre une prime de $76/tonne au dessus du CIF large cargo, ce qui représente le niveau le plus élevé depuis un an.

Le cours du CIF ARA a, quant à lui , à peine frémis durant la  vague de froid, stoppant juste une  descente rapide amorcée dès janvier dernier.

Cours mars 2018

L’arrivée de la vague de froid la semaine dernière, recouvrant la quasi totalité de l’Europe du Nord, a déclenché une demande soudaine pour un remplissage tardif des citernes de gaz individuelles et collectives.

Cette envolée de la demande aurait dû se produire en novembre dernier, qui est le mois au cours duquel la demande atteint normalement son apogée. Mais les températures réellement froides ne sont pas arrivées comme prévu, entraînant le marché spot dans un marasme inhabituel pour cette  saison de chauffe.

La chute des températures fin février a coïncidé avec les opérations de maintenance dans plusieurs grandes raffineries, notamment la rafinerie MIRO à Karlsruhe. Certaines sources allemandes avaient prédit que cela pourrait poser quelques problèmes d’approvisionnement.

Cependant l’augmentation de la demande n’aura pas fait long feu, puisque les températures de ces derniers jours sont rapidement remontées au dessus de zéro.

D’après une source, il n’y aurait plus aucune demande qui se profilerait derrière ces 47 barges……Chez les traders, on appelle ce genre de phénomène, un hoquet de dernière minute.

Source : Platts 6 mars 2018

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :