Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Cours du propane » Hausse en été et chute en janvier : le cours du propane européen s’aligne sur un cours américain contracyclique

Hausse en été et chute en janvier : le cours du propane européen s’aligne sur un cours américain contracyclique

Le cours  du propane   sur le marché d’Europe du Nord ( CIF ARA ) a chuté en janvier, le « front month »  passant de $550  à $ 500  la tonne entre le début et la fin du mois après deux mois de stabilisation en novembre et décembre 2017. Alors que le prix atteint généralement son maximum en cette période de l’année, la dégringolade a continué début février, le cours du Platts se situant à $448  le 9 février dernier.

Cette évolution à rebours de la dynamique normale des marchés du propane s’explique par des éléments conjoncturels (la faiblesse de la demande de chauffage cet hiver et particulièrement en janvier) et par des éléments plus structurels comme l’influence de la plus en plus importante des cours américains sur le cours européen du propane. L’explosion des exportations de gaz de schiste américain a redessiné la carte des échanges mondiaux du propane et du  butane.

Alors que la demande de GPL en Europe a chuté de 15 % pendant les trois mois de Septembre à Novembre comparé à l’année précédente et que les stocks ont augmenté pendant la période ( ce qui favorise un relâchement des cours), le cours du propane NWE n’a pas cessé d’augmenter de Juillet à Novembre, en ligne avec l’évolution du cours américain ( voir notre précédent article ici).

Aux Etats Unis l’augmentation estivale du propane a été déterminée par des niveaux de stocks extrèmement faible sur la Gulf Coast comparé à l’année précédente, et des craintes que la production de l’été et de l’automne ne suffirait pas à satisfaire la demande du marché intérieur si l’hiver devait être rude. Les stocks américains de propane sont tombés à 38,5 millions de barils en Avril 2017, le niveau le plus faible depuis le printemps 2014, l’année de l’hiver du « vortex polaire », qui a vu les températures basses battre tous les records aux USA et au Canada. Le résultat est que les prix ont grimpé cet été aux USA en préparation de la demande de l’hiver 2017-2018 , ce qui a réduit ou refermé les possibilités d’arbitrage aussi bien avec l’Europe qu’avec l’Asie.

 » Tout le monde aux USA s’est jeté sur le propane beaucoup plus tôt que d’habitude en 2017, ce qui a fait remonter les prix. Les marchés devaient augmenter leurs prix de manière à ce que le propane reste aux Etats Unis et ne soit pas expédié à l’étranger, de manière à pouvoir stocker pour l’hiver. Si les marchés domestiques n’avaient pas réagi à temps, il est possible que nous aurions été à court de propane à la fin de l’été ». Ces craintes ont été largement infondées.

Cours fevrier 2018

Evolution du cours du propane en Europe du nord  en 2017/2018

 

Mais la conséquence immédiate de la fermeture de l’arbitrage a été une vague d’annulations de cargos entre les Etats-Unis et l’Europe, les acheteurs préférant annuler un cargo en s’acquittant de pénalités,  plutôt que de s’escrimer à revendre une cargaison en dégageant une faible marge positive, voire une marge négative.

L’impact a surtout été visible en Europe du Nord. Les seuls cargos en arrivage durant l’été ont été des cargos affrétés sur contrats à terme, ce qui a provoqué une tension sur le marché malgré une demande estivale faible.

Le cours Platts NWE a grimpé de juillet à novembre avant de se stabiliser pour l’hiver aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, témoignant de l’arrimage des cours européens sur les cours américains.

Les prix ont commencé à chuter en janvier 2018 sur les deux marchés, le front month Gulf Coast dégringolant à 82,6 cents par gallon le 26 janvier au vu d’exportations vers l’Europe plus faibles que prévues. Le propane européen  front month passait lui en dessous du seuil de $500 la tonne, un cours très bas pour la saison. Le même jour, le « pro-nap » ( différentiel de cours entre le propane et le naphta, son concurrent pour la pétrochimie) atteignait son plus haut sur les 19 derniers mois, avec une discount en faveur du propane de $113.25 / tonne sur les cargaisons physiques.

En dépit de cette situation inverse du scénario standard, il est possible que nous assistions à une remontée tardive du cours du propane en février. Depuis le début du mois de février, les marchés du GPL dans le monde se sont fortement ressaisis. En partie du fait que les petchems (les acteurs de la pétrochimie) ont été encouragés par la baisse du propane à laisser tomber le naphta.

Il est possible aussi que les températures exceptionnellement plus froides en février qu’en janvier entraînent un regain de demande sur le marché du chauffage. Si cette  vague de froid devait s’installer pour tout le mois de février, elle pourrait coïncider avec une série de fermetures dans les raffineries, entraînant un rush sur le propane que les vendeurs espèrent  encore….

Cependant même si ce rush se concrétise, le pic hivernal 2018 du cours du propane ne sera pas comparable aux années précédentes, les cours du propane continuant d’être saturés par l’offre américaine.

Source : Platts

« LPGs flipped year of summer strength and winter weakness » ( 05/02/2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :