Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Humour » Le chimiste finit par découvrir l’origine de l’odeur de propane dans le village…

Le chimiste finit par découvrir l’origine de l’odeur de propane dans le village…

L’histoire est racontée ces jours-ci dans la presse locale américaine du comté  de Schoharie, près d’Albany, dans l’Etat de New York.

Devan Smida, lieutenant de pompier à la brigade du comté de Schoharie, raconte qu’il a reçu des dizaines d’appels au sujet d’une odeur de gaz persistante dans le village et ce  pendant un mois et demi. Les pompiers de la brigade ont passé le village au peigne fin avec des détecteurs de gaz pour essayer de trouver l’origine de la fuite de gaz.

La coordinatrice des urgences du Comté, Colleen Flynn, explique  que les pompiers ont bien trouvé une fuite de gaz à la résidence des bouleaux, un établissement pour personnes âgées de 72 places qui doit ouvrir prochainement ses portes. Le problème c’est quand ils ont réparé la fuite de gaz, l’odeur était toujours là……

 » A partir de ce moment là, la seule manière de résoudre le problème  était d’aller se promener dans tout le village avec des détecteurs de gaz, voir si on pouvait trouver quelque chose ». Mais les détecteurs restaient étrangement silencieux.

Conroy, un villageois qui avait étudié la chimie à l’Institut Polytechnique de Rensselaer et travaillé dans la R&D pour General Electric, décida d’étudier la question avec son voisin. Il avait remarqué l’odeur depuis début novembre, juste avant Thanksgiving, et cette odeur sentait le soufre. L’odeur semblait aller  et venir avec les hausses et les baisses de la température extérieure.

Les deux voisins sont allés discuter avec la secrétaire de mairie Leslie Price, de possibles changement de plantations dans les fermes des alentours.  Price téléphona alors aux différents fermiers,  et finit par en trouver un qui avait modifié ses pratiques culturales.

Brian Holloway avait planté des radis  sur un lopin de 13 acres le long d’une rue du village. Normalement cette parcelle est utilisée pour du soja, de l’avoine ou du maïs. Mais cette année il avait décidé de planter des radis fourragers comme plante de couverture. Une plante de couverture est une espèce végétale qui est plantée afin de contrôler l’érosion, la fertilité du sol,  les mauvaises herbes et/ou les pestes, et ce faisant réduire le recours aux herbicides et pesticides  et amender le sol.  Comme la moutarde, le radis fourrager est un crucifère nématicide. D’aspect il ressemble au radis blanc,  en forme de grosse carotte.

L’inconvénient d’utiliser du radis fourrager est que lorsque la plante meurt sur place et commence à se décomposer, elle relâche une odeur semblable au mercaptan, l’additif qui est ajouté au propane et au gaz naturel pour le rendre détectable. Holloway utilisait auparavant du seigle comme plante de couverture, mais il avait décidé de changer parce qu’il en attendait un meilleur résultat. Il ne savait pas que l’odeur serait aussi forte au moment où la plante se décompose.

radis-tillage

 

Source : Daily Gazette 24 Janvier 2018

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :