Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Uncategorized » Vers un cartel de l’électricité en France : Total et Butagaz se mettent mutuellement au courant

Vers un cartel de l’électricité en France : Total et Butagaz se mettent mutuellement au courant

Le géant pétrolier Total, maintes fois condamnés dans le monde pour participation à des cartels divers et variés dans les produits pétroliers, a dévoilé cette semaine une offre de gaz et d’électricité pour les particuliers, comptant devenir le numéro deux sur ces deux marchés, libéralisés voici dix ans mais toujours dominés  par les ex-monopoles EDF et Engie.

Faisant suite à une annonce identique une semaine auparavant du groupe Butagaz,  lui aussi fin spécialiste et fin  connaisseur du fonctionnement des cartels de l’énergie, cette annonce a de quoi inquiéter les consommateurs. Pour ces deux entreprises qui étaient auparavant de connivence sur le marché du GPL à l’époque où Total détenait Totalgaz, cette annonce quasi simultanée augure de belles retrouvailles entre amis.

Baptisée « Total Spring »  (  Ressort intégral ou Printemps Total ? ) , l’offre Total ne part pas de rien, puisque Total a déjà racheté le belge Lampiris présent en France depuis quelques années. Mais les ambitions « totalitaires » du groupe pétrolier vont bien au delà des quelque 400.000 clients que détient actuellement la filiale en France dans le gaz et l’électricité.

« On a l’ambition de convaincre assez rapidement trois millions » de clients, a annoncé lors d’une conférence de presse Patrick Pouyanné, PDG de Total, promettant de ne « pas attendre cinq ans » pour atteindre ce chiffre.  Total, qui proposera une électricité issue à 100% d’énergies renouvelables, compte « devenir le plus gros opérateur alternatif en France », a souligné son PDG, sans détailler ses objectifs respectifs dans le gaz et l’électricité.

Le PDG de Total, Patrick Pouyanne, lors de la présentation de la nouvelle offre du groupe baptisée "Total

Autrement dit, si M. Pouyanné reconnaît ne pas être en mesure de concurrencer les anciens monopoles sur leurs terrains – EDF dans l’électricité et Engie (ex-GDF) dans le gaz -, Total veut prendre l’ascendant sur Direct Énergie et l’italien Eni, principaux concurrents des opérateurs historiques en France et respectivement troisièmes dans l’électricité et le gaz.

Surtout, il compte s’introduire dans le chassé-croisé entre EDF et Engie : passer devant le premier dans le gaz et devant le second dans l’électricité, visant  ainsi la deuxième place sur chaque terrain avec près de 10% de part de marché.

Libéralisé en 2007, le marché français de l’énergie reste dominé par les opérateurs historiques, par Engie dans le gaz avec 75% de parts de marché, et surtout par EDF dans l’électricité avec une part de 84%.

« Après dix ans de libéralisation,  la faible part des distributeurs alternatifs « est incroyable », a noté Tom Van de Cruys, directeur général de Lampiris, qui continuera par ailleurs à gérer ses activités sous son nom en Belgique. Au niveau national « c’est un pouvoir d’achat immense qui est gâché. »

Ce n’est pas faute d’offre car une vingtaine de fournisseurs s’affrontent désormais dans le gaz naturel et l’électricité, contre seulement 4 fournisseurs couvrant la totalité du territoire français  pour le gaz propane.  Fin septembre,  Butagaz  a annoncé une offre à destination des particuliers pour la distribution dans le gaz naturel comme dans  l’électricité.  Le propanier mise  sur la renommée de la marque, sur la compétitivité de ses offres ( annoncées comme 10% moins chères que les tarifs réglementés) et surtout, fait nouveau,  sur la simplicité de ses offres. Contrairement aux offres propane où le client dispose chez Butagaz de plus de vingt  tarifs différents, histoire de simplifier son choix,  le client gaz / électricité  n’aura le choix  qu’entre une offre indexée et une offre fixe pour un ou deux ans, le tout sans engagement.  L’ours bleu  semble donc avoir enfin découvert  une manière de vendre de l’énergie sans obliger ses clients à en prendre pour  perpétuité (on rappellera que jusqu’à ce que le législateur siffle la fin de la rigolade en 2014, les contrats propane de Butagaz duraient 9 ans).

Pour les clients gaz naturel et électricité, Butagaz offre depuis le 1er octobre la possibilité d’obtenir une première estimation en deux clics et de souscrire en cinq minutes à partir de n’importe quel appareil (tablette, téléphone portable, ordinateur…), de faire identifier son compteur à partir d’une photo envoyée depuis un smartphone (évitant ainsi la saisie fastidieuse de 14 caractères).

En se rapprochant de Gaz européen en début d’année, Butagaz avait pénétré le marché « professionnel » du gaz naturel, puis celui de l’électricité en juin dernier, toujours sous la marque Gaz européen. Butagaz compte désormais se lancer  dans les granulés de bois. 600.000 poêles à bois sont déjà installés en France, et plus de 100.000 supplémentaires chaque année depuis 2013.

Total, quand à lui,  ne promet lui aussi que 10% de moins que les tarifs réglementés pendant un an garanti, ne se différenciant guère de ses concurrents comme Direct Energie ou le nouveau venu Butagaz. Amusant de constater qu’avant même de commencer à distribuer de l’électricité, ces deux énergéticiens sont déjà d’accord sur leurs tarifs de lancement. Ca promet pour la suite.

« On fait un vrai effort (…), on verra s’il faut que l’on aille plus loin », dit M. Pouyanné, s’abstenant au passage d’entrer dans le débat sur l’existence des tarifs réglementés, dont le conseil d’Etat a exigé cet été la suppression dans le gaz et dont Engie demande la fin dans l’électricité.

Source : Boursorama ( 05/10/2017 )

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :