Accueil » Cartels Autres Pays » Le Mexique libéralise l’importation du GPL. PEMEX en déconfiture.

Le Mexique libéralise l’importation du GPL. PEMEX en déconfiture.

 

La remise à plat du fonctionnement de secteur du l’énergie par le gouvernement mexicain en Janvier dernier pour la première fois, a donné aux concurrents de Petroleos Mexicanos (l’ancien monopole d’Etat) la possibilité d’importer  du GPL (propane et butane). Des dizaines de distributeurs  qui officiaient depuis des années comme simples transporteurs pour le compte de PEMEX, peuvent désormais transporter le propane qu’ils importent eux-mêmes, évinçant du même coup l’entreprise  nationale de sa propre filière d’approvisionnement.

Au cours des 6 premiers mois de 2016, pendant que les importations  de GPL bondissaient de 43% , les importations de  PEMEX ont plongé de 28%. La société a eu beau baisser  ses prix de vente et augmenter  la production dans ses propres raffineries, de manière à rester compétitive, les analystes affirment que Pemex va avoir énormément de mal à endiguer la progression des propaniers indépendants solidement installés dans les communautés locales.

«  Ils vont avoir beaucoup de mal à devenir des traders efficaces. Je ne les vois pas devenir un acteur de premier rang sur le long terme » affirme un consultant spécialisé chez Ernst & Young LLP.

Octavio Perez, président de l’Association mexicaine des distributeurs de GPL, prédit que le rôle de Pemex comme importateur va progressivement disparaître.

Ces changements surviennent alors que la demande de GPL au Mexique a augmenté de 7 % cette année à 300 000 barrils/jour.  Les pertes d’exploitation  de Pemex (qui ont doublé cette année pour atteindre le chiffre record de 22 milliards de dollars) et son endettement gigantesque (presque 100 milliards ) rendent compliqué  la recherche de joint-ventures ou la stabilisation de sa production.

Pire encore, l’expérience du propane pourrait se répéter avec les autres produits raffinés. « Le GPL a été un des premiers à être libéralisé. Ca ne serait pas surprenant  de voir Pemex subir le même sort dans l’essence ou le diesel »

En Avril, Pemex a commencé à offrir des remises de prix aux distributeurs de GPL, de manière à garder ses clients autrefois obligés de passer par le monopole d’Etat,  selon un représentant de la compagnie.

Le Mexique reçoit presque tout son GPL des Etats Unis, où le propane est vendu à un prix très bas. Au cours des 3 dernières années, les prix ont été plus que divisés par deux, les consommateurs mexicains ayant bénéficié de cette baisse.

Fin  Août, le gouvernement a réduit les prix du GPL (réglementés au Mexique) de 10 % en moyenne pour refléter les baisses de prix sur les marchés internationaux. Ce sont surtout les  vastes territoires intérieurs sans accès au gaz naturel  qui vont bénéficier d’un GPL bon marché.

Source : Bloomberg 26 Aout 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :