Accueil » Polémique » Lancement d’un nouveau Groupement national de consommateurs de propane

Lancement d’un nouveau Groupement national de consommateurs de propane

20151225_041635Il serait vain d’imaginer la création d’un groupement de consommateurs aspirant à se doter  d’une image professionnelle sans concevoir un site de  qualité pour assurer sa communication sur Internet.  L’idée de ce groupement trottait dans ma tête depuis  deux ans  et la chute récente  du prix du propane sur le marché de gros fin 2014 n’a fait que renforcer mon sentiment qu’il fallait créer ce Groupement  maintenant,  et non dans 5 ans.   Seulement voilà,  je me faisais une montagne de la création de ce  site au motif  que  je déteste m’investir dans un travail dont le résultat risque d’être, au final,   inesthétique,  dévalorisant,  amateur, bancal….J’ai la manie de la perfection dans certaines choses,  incluant les oeuvres de l’esprit.    N’ayant aucune expérience d’infographie  ou  de quoi que ce soit d’apparenté à ce genre  de boulot,  mon inaptitude  à produire  autre chose  que du chiffre,  du traitement de texte, de la comptabilité,  et des recherches bibliographiques,  à partir d’un ordinateur,  me paraissait un obstacle insurmontable.

Heureusement  Wix était là pour m’aider (tiens,  je fais de la pub pour une entreprise cotée au Nasdaq. Il va falloir que je me soigne).  Je me suis finalement mis au travail à reculons,  travaillant sans relâche pendant quatre longues journées  pour créer  maquettes,  textes (ah !  les textes, que c’est dur d’être concis et précis à la fois !), développer des  graphismes  sans  la moindre idée de départ ou d’arrivée, créer des  illustrations, ajouter une touche design,  me couchant au petit matin pour travailler sans  être dérangé par le bruit de la maisonnée. L’avantage du chômage, c’est qu’on a plein de temps libre. Et on se couche à l’heure qu’on veut……

Je savais exactement ce que  le Groupement devait proposer mais je n’avais jamais réfléchi à la manière de construire le  site pour servir les quelques  idées  que j’avais en tête. Et pourtant… j’ai tout imaginé, écrit et réalisé en 4 jours. Le site est là devant mes yeux. A peine croyable.  Dire que j’étais prêt, avant la catastrophe,  à claquer 5000 € dans une agence Web pour obtenir  le  même résultat !  Sacré Wix ! Il ne manque  plus que  le   questionnaire qui permettra  aux consommateurs de laisser toutes leurs coordonnées ainsi que  les informations sur leurs citernes. Et deux ou trois bricoles à faire comme un  nom de domaine à acheter,  puis le site à transférer sur le serveur définitif. Pour le référencement, on commencera tout petit via les forums et le site de l’ADECOPRO. De toute manière le budget de fabrication est de 0 €,  et le budget promotionnel sera de 0 € . Vous n’en entendrez pas parler sur TF1. Ne pas avoir d’argent à dépenser oblige à réfléchir. Cela force  aussi à être plus solidaire et, de manière paradoxale, un peu plus opportuniste.

Voici donc en avant-première la photo du haut de la page d’accueil du futur site du futur Groupement. LE site Internet qui  va faire trembler le landernau parisien du GPL  et faire bouillir de rage les cols blancs de Puteaux jusqu’à King of Prussia, Pa, siège de la maison mère d’Antargaz-Finagaz (en voilà un drôle de nom de ville « Roi de Prusse » !  « King of Propane » aurait été plus adapté et plus parlant… )

J’entends déjà les patrons du GPL français pester dans leur tour d’ivoire « Non … putain… il va pas nous remettre  ça….Il va pas encore livrer  nos citernes aux belges et aux allemands … il faut arrêter ce type ….. »

Et bien, mes frères,   je vous le dis en vérité, en cette période de Noël, période de festivités dans  le monde chrétien,   la seule chose qui puisse arrêter ma main  au moment de cliquer sur le bouton  « PUBLISH« ,  je dis bien la seule chose, c’est un coup de fil  de la directrice de la communication de Vitogaz m’expliquant qu’ils sont parfaitement conscients de voler des milliers de  pauvres gens en  pratiquant  des prix abusifs et en abusant de leur  confiance, qu’ils savent pertinemment que  leur système de calcul et de réévaluation tarifaire n’est qu’une   escroquerie basée sur une algèbre infernale, que tout leur système  ne vaut pas mieux qu’une pyramide de Ponzi, et que  c’est pour cette raison qu’ils ont estimé devoir solliciter l’indulgence plénière de Mgr l’évêque de Paris   en finançant les bonnes oeuvres de l’Eglise   à travers des sommes  versées  par Vitogaz et sa maison-mère, le groupe Rubis,  pour la rénovation du Collège des Bernardins (Paris, 5eme),  afin que  la splendeur de la philosophie chrétienne, et singulièrement celle  de Nicolas  Malebranche dont on fête cette année le tricentenaire de la mort, puisse à nouveau rayonner sur  la capitale des Gaules.

J’attends donc de la direction de Vitogaz un repentir inconditionnel et des explications cohérentes  sinon je mets ma menace à exécution et mon nouveau  site sera mis en ligne dans les tous prochains jours.   Ce sponsoring   des Bernardins (très belle rénovation,  soit dit en passant)  est d’autant plus énigmatique  que  Vitogaz  est le seul des propaniers du CFBP a avoir le privilège de voir son nom inscrit sur une plaque dans la magnifique nef du Collège. Or Vitogaz  ne chauffe quasiment aucun bâtiment religieux ou  monastère en France. Le marché du propane  des   bâtiments conventuels,  très nombreux  en milieu rural,   est trusté par  Butagaz et  Totalgaz  depuis des lustres (ne me demandez pas comment je le sais, j’ai développé des pouvoirs spéciaux à force d’étudier la métaphysique catholique dans les vieux bouquins). Alors je pose la question  : que diable Vitogaz, dont le nom est  inconnu de tous les économes  tonsurés de France et de Navarre, est-il venu chercher aux Bernardins ? La confirmation par les autorités ecclésiastiques que la concurrence en matière économique est une idée libéralement diabolique ? Et que Dieu bénit tous les oligopoles cartellisés,  notamment lorsqu’ils sont généreux avec notre sainte Mère l’Eglise  ?  Faut il y voir la confirmation d’une  nouvelle alliance de la citerne et du goupillon  ?  Ou bien les ingénieurs de Vitogaz travaillent-ils en secret sur un modèle de nouvelle « sous-pape » (de sécurité) ? Si tel est le cas, il va falloir que j’entre dare dare en repentance.

Bon, en attendant mon excommunication, joyeux Noël à tous !

Publicités

2 commentaires

  1. LAVA jean_marie dit :

    Bravo M. PEYRAT, encore un article qui plaira à beaucoup d’entre-nous, en particulier les clients de VITOGAZ dont je suis…avec l’humour en prime !

  2. Jean-Jacques MAZUER dit :

    Je suis attentif, sur votre site, à la suite que vous donnerez à cette intéressante initiative; attendons patiemment le 1er septembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :