Accueil » Cours du propane » Du propane spot à prix négatif au Canada :  les producteurs paient désormais pour s’en débarrasser 

Du propane spot à prix négatif au Canada :  les producteurs paient désormais pour s’en débarrasser 

Les analystes en avaient prédit la possibilité dès le mois de mars du fait de la faiblesse des prix de gros sur le marché américain, lequel détermine les prix sur le marché canadien.  Le marché leur a donné raison dès le 19 mai dernier. Les prix du propane spot  à Edmonton sont désormais nuls ou négatifs.  En clair, cela signifie que les producteurs de propane paient désormais les distributeurs pour se débarrasser de leur propane.  Des distributeurs américains  qui n’ont jamais fait autant de marge  car les prix à la consommation baissent beaucoup plus lentement que les variations à la baisse du cours du propane. Le propane Edmonton est ainsi passé de 28 c/USG en mars dernier à -4,4 c/USG , les autres liquides de gaz naturel  (LGN  ou NGL en anglais : éthane,  butane, propane….) étant affectés de la même manière par la baisse des prix sur le marché  midcontinental ( Conway).

Les traders actifs sur le spot de l’ouest du Canada ont déclaré qu’on leur offre du propane gratuitement, et qu’on les indemnise même pour les frais de transport qu’ils encourent. Cette indemnisation est proposée soit sous la forme d’un crédit contre d’autres achats, soit sous la forme de frais de transport réduits, ce qui permet de redonner une valeur positive à la marchandise.  En effet les logiciels informatiques standards ne permettent pas d’entrer des prix de vente négatifs.  Ces deux manières de faire sont les deux seules  qui permettent de contourner le problème administratif posé par des prix de vente négatifs.

Certains contrats d’approvisionnement contiennent des clauses qui empêchent le propane de descendre en dessous de zéro. Les volumes achetés en spot à Edmonton  sont souvent ceux que les grossistes lient à des contrats de stockage, principalement le propane chargé et stocké dans les wagons.

Selon le Canadian National Energy Board (NEB) « Nous avons une situation de surproduction dans l’Ouest canadien. Les producteurs de gaz naturel ont été incités  ces dernières années à aller chercher les réserves de gaz riches en liquides ( ndlr : riches en LGN ). Il y a une poche régionale de propane qui est coincée dans l’ouest canadien sans débouchés locaux »

Les distributeurs de propane qui achètent au prix de gros et revendent au détail sont les grands gagnants de la surabondance actuelle de l’offre. La chute des prix de gros ne fuitera que très lentement vers les consommateurs de gaz en citerne ou en bouteille.

La forte production de gaz naturel aux USA est  la principale coupable de cette situation de surproduction en Alberta.  En inversant le sens de son pipeline COCHIN en 2014 qui traverse  le Minnesota, Kinder Morgan a annoncé  qu’il arrêtait les importations en provenance du Canada. Kinder Morgan supprimait ainsi une bonne partie des débouchés  du propane canadien sur le territoire des Etats Unis. L’absence de relève industrielle locale a fini par plomber le propane d’Edmonton.  En l’absence de terminaux d’exportation à partir de la côte de British Columbia  pour les  années à venir (ces projets font face quelques fois à une forte  opposition de la société civile), seule  l’amélioration du transport domestique par voie ferrée  permettra de remédier durablement à la situation.

Projets export propane Canada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :