Accueil » Accidentologie » Conduites de gaz aériennes et neige en abondance : attention aux paquets de neige ou de glace qui peuvent tomber du toit

Conduites de gaz aériennes et neige en abondance : attention aux paquets de neige ou de glace qui peuvent tomber du toit

Alors que la partie sud de la France croule sous les bourrasques  de neige, il est utile  de rappeler que les conduites de gaz non enterrées  qui amènent le propane depuis les  citernes de gaz aériennes vers les chaudières situées dans les habitations ou les dépendances,  n’apprécient guère les fortes chutes de neige.  Perdu dans les splendeurs sauvages du Wyoming, la station de pompiers de Ten Sleep dans le Wyoming a été engloutie dans les flammes cette semaine,   avec sa flotte de camions rutilants, à cause d’un vulgaire  paquet de neige tombé du toit du hangar qui abritait la flotte.  Le bloc de  neige  a cassé  la conduite de propane qui se trouvait quelques mètres en dessous. Le gaz a pénétré dans le bâtiment, puis a explosé on ne sait trop comment,  et les flammes ont achevé le travail avant l’arrivée des pompiers. Heureusement il n’y avait personne dans le bâtiment ce jour-là et les dégâts ont été seulement matériels.

En février 2008,  un accident similaire dans un poste  de pompier isolé en pleine nature, dans le Canyon Brazos,  au nord du Nouveau Mexique, avait  coûté la vie au Chef des Pompiers Michael Hays, 64 ans,  qui avait pris sa retraite 3 jours plus tôt.  Hays ne vivait que  pour son métier et  il se voyait mal rester inactif après toutes ces années au service de sa communauté.  En entrant dans le dépôt ce jour là ,  il a ressenti une légère  odeur de gaz, a  immédiatement  ouvert la grande porte pour aérer,  puis a   voulu couper le courant électrique dans le bâtiment, provoquant l’étincelle fatale.  Couper le courant dans un bâtiment en feu est un réflexe professionnel  pour tout pompier chevronné. Mais un bâtiment en  proie aux flammes n’a rien à voir, sur le plan des mesures de sécurité urgentes,  avec un bâtiment présentant  une odeur de gaz suspecte.  Faute d’avoir pu apprécier la dangerosité de la situation avec son odorat, ce pompier est décédé dans l’explosion de la station à laquelle il avait consacré toute sa carrière.   L’enquête menée par le Fire Marshall déclara que les récentes tempêtes de neige avaient endommagé  le détendeur secondaire et permis au gaz de migrer sous la neige avant de se répandre  dans le bâtiment.

Le risque d’accident mortel lié aux citernes aériennes en zone de montagne ou sous les latitudes septentrionales est très bien documenté aux USA au moins depuis l’explosion spectaculaire qui a détruit partiellement un hôtel  dans la station de ski d’ALTA  dans l’Utah en mars 1985. Le Goldminer’s Daughter Lodge s’est en parti écroulé après que de fortes chutes de neige ou la glace ait cassé une conduite de propane extérieure, permettant au gaz de s’échapper, en suivant la pente naturelle sous le manteau neigeux  avant de s’accumuler au rez-de-chaussée de l’hôtel,  dans les locaux techniques. L’explosion a détruit une aile de l’hôtel  comprenant 45 chambres sur 3 étages. Le  bilan ( 2 morts et 6 blessés ) aurait pu être beaucoup plus lourd si le gaz n’avait pas eu la bonne idée d’exploser à 14 heures, un jour de très beau temps,  à  l’heure où les 170 clients du Lodge se trouvaient presque tous sur les pistes de ski.

Homes are covered in snow in West Seneca, New York

Un cabinet d’avocat américain du Vermont, Langrock Sperry & Wool,  a  réalisé une étude   sur les principes juridiques visant à déterminer la responsabilité du propriétaire de la conduite de gaz et celle du propanier,  dans les nombreux cas d’explosion suite à une rupture de canalisation de gaz causée par la neige et le gel. Pour documenter son étude, l’étude a recensé  aux Etats Unis, pour la seule année 2008,  les accidents liés à des fuites  de propane causées par la neige, accidents mortels une fois sur deux  :

  • En Californie à Big Bend (22 février) chute de neige du toit d’une résidence sur un détendeur régulateur secondaire
  • Dans le Colorado à Steamboat Springs (16 février) explosion d’une maison par accumulation de neige sur une conduite
  • Dans le Maine à Bethel (7 mars) explosion causée par une chute de glace et de neige sur canalisation
  • Dans le Michigan à Grand Rapids (29 mars) explosion causée par une chute de neige du toit qui bloqua la soupape de sécurité de la citerne au mauvais moment
  • Dans le Nouveau Mexique à Brazos Canyon ( voir ci-dessus)
  • Dans l’Oregon dans la station de ski de Collins Lake (25 Janvier) : explosion dans 5 condominiums due à des chutes de neige et de la neige  compactée sur des équipements de gaz extérieurs (??)
  • Dans le Vermont à Warren (2 Mai !) le poids de la neige tombée du toit aurait endommagé le détendeur régulateur secondaire
  • Dans le Wyoming dans la station de ski de Jackson Hole (23 Avril) le détendeur de la conduite se serait fendu sous le poids de la neige tombée du toit de l’immeuble.
  • Dans l’Utah, dans le Comté de Sanpete ( 12 février), explosion d’une cahute après chute de neige et de glace depuis le toit de la cabine  sur la conduite de gaz.

Dans son rapport d’une vingtaine de pages, le cabinet d’avocat américain plaide pour  que la propriété de la conduite de gaz ne serve pas  d’aune juridique  afin de déterminer la responsabilité dans un sinistre causé par la neige ou le gel, dans la mesure où la connaissance des risques (météo)  encourus par une installation de gaz confère au propanier exploitant  un devoir de conseil même lorsque ce dernier n’est pas propriétaire de la conduite de gaz (on peut lire leur rapport en libre accès sur Internet « Propane explosions in snow country. High time to abandon ownership as the touchstone of liability » par Emily Joselson et Kevin Brown)

Tous ces incidents ont conduit les autorités et les propaniers à  revoir les règles d’implantation des citernes  et des équipements extérieurs par rapport aux couvertures des bâtiments afin d’éviter que des paquets de neige ne puissent, en tombant sur les conduites de gaz, menacer la sécurité des  biens et des personnes.

Si vous avez une citerne aérienne, et que vous habitez dans une zone à forte couverture neigeuse hivernale, veillez à faire en sorte qu’aucun gros  paquet de neige ne puisse tomber du toit ou d’un arbre sur un élément de  conduite ou sur les équipements de la citerne.  En cas de très fortes chutes de neige, mieux vaut débarrasser la canalisation de son manteau neigeux sans attendre.

Mise à jour : Explosion d’une maison à Cape Elizabeth (Maine ) le 2 mars 2015 causée par une rupture de canalisation de propane. Voir ici : http://www.pressherald.com/2015/03/02/cape-elizabeth-crews-fight-house-fire/

Mise à jour : Explosion d’une maison du fait d’une mauvaise installation d’une protection anti-neige au dessus du détendeur de gaz (Faut le faire !).   C’était le 21 Février 2012 à Lemon Reservoir, près de Durango (Colorado)  : http://www.durangoherald.com/article/20150528/NEWS01/150529627&source=RSS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :