Accueil » Commiss. Clauses Abusives » Victime d’une tentative d’extorsion par Vitogaz, une locataire écrit à la Répression des Fraudes

Victime d’une tentative d’extorsion par Vitogaz, une locataire écrit à la Répression des Fraudes

L’ADECOPRO n’a pas la possibilité d’engager des actions de groupe contre les propaniers, mais elle intervient  pour protéger les consommateurs contre les tentatives d’intimidation des propaniers, aider à argumenter une plainte au tribunal,  éclaircir une situation confuse au plan juridique, et défendre d’une manière générale les intérêts des consommateurs de propane face à la corporation des gaziers.

Dans ce cadre, nous avons été approchés au cours du mois de Novembre pour aider deux locataires dans le cadre de  deux tentatives d’extorsion commises par  la société Vitogaz. Dans les deux cas, le scénario était le même :  les victimes étaient d’anciens locataires à qui Vitogaz demandait  une indemnité faramineuse  pour compenser la   résiliation anticipée de leur  contrat d’approvisionnement en gaz propane,  au motif que les locataires avaient déménagé avant la fin du bail de 3 ans,  donc avant la fin de leur  contrat de fourniture de gaz (généralement  de même durée que le bail).

Le contrat Vitogaz est rédigé de manière à laisser penser que le propanier est en droit de percevoir cette indemnité. La rédaction de la clause est proprement abusive même si, à notre connaissance, elle n’a pas été  jugée comme telle par les tribunaux. Vitogaz sachant  parfaitement que son contrat est abusif sur ce point, se garde bien de poursuivre en  justice les locataires qui refusent de se soumettre à ce  chantage.  Ce qui n’empêche pas Vitogaz de renouveler sa tentative d’extorsion lors du départ anticipé de chaque locataire.

Cette pratique consistant à s’abriter derrière une clause  abusive pour exiger  une somme d’argent indue, tout en sachant le caractère parfaitement irrégulier de cette demande,  relève ni plus ni moins de l’extorsion de fonds.

Vous pouvez prendre connaissance de la lettre adressée par une des deux  locataires en question  à la DDCCRF d’Eure et Loir ci-dessous. La réponse de la DDCCRF sera publiée ici-même à réception.

Lettre Mettra DGCCRF 01 décembre 2014 (2)

MISE A JOUR DU 4 DECEMBRE 2014 : Mme Mettra vient finalement de recevoir un avoir de Vitogaz annulant les factures précédemment adressées par le propanier.

MISE A JOUR DU 5 FEVRIER 2015 : un lecteur habitant près de Tours m’indique avoir été lui aussi victime d’une tentative d’extorsion de fonds. Vitogaz lui réclamait la somme de 1548.24 € pour retirer sa citerne alors qu’aucun frais de retrait ne figurait au  contrat. Le client Vitogaz a dû faire intervenir le service juridique de sa compagnie d’assurance habitation pour que Vitogaz se décide à lui lâcher la grappe. Vitogaz a finalement renoncé  à réclamer les frais de démontage de la cuve. Quand on vous dit qu’il n’y a pas pire propanier que ces teigneux de Vitogaz, nous savons de quoi nous parlons.

MISE A JOUR DU 09 MAI 2017 : un autre locataire ayant quitté son logement avant la fin du bail est  victime de la même tentative d’intimidation par Vitogaz consistant à exiger des frais de résiliation anticipés. Ras le bol de ce propanier.

Publicités

2 commentaires

  1. mettra dit :

    un grand merci à vous pour votre soutien, vos connaissances et le temps passé ! les propaniers sont très forts dans leurs tentatives d’intimidation car ils arrivent à faire peur aux gens mais le fait d’avoir eu votre soutien m’a permis de lutter et ainsi donner un bel exemple pour les particuliers qui pourraient à l’avenir se trouver dans la même situation !

    je vous souhaite de joyeux fêtes de fin d’année
    très cordialement

    • anthraxgaz dit :

      Une société en souffrance est une société où des actionnaires sans foi ni loi engagent des petites frappes sans envergure qui hésitent de moins en moins à brutaliser les « salariés-incapables-de-s’adapter » ou des « consommateurs-incapables-de-négocier-pour-leur-propre-compte ». Et où les victimes, méconnaissant leurs droits, hésitent de plus en plus à les revendiquer au motif que la justice est souvent trop chère, trop lente et qu’elle n’est pas une science exacte.
      Même si vous n’êtes pas sûre de connaitre vos droits, ne bradez jamais votre dignité, c’est votre bien le plus précieux.  » Tous les hommes naissent libres et égaux en DIGNITE et en droits » ( déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 – pas celle de 1789 qui avait oublié le mot « dignité »…….). L’indignité est du côté des brutes. Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :