Accueil » Cours du propane » Les prix du propane sur les marchés Europe du Nord à leur plus bas depuis des années sous l’accumulation de facteurs baissiers

Les prix du propane sur les marchés Europe du Nord à leur plus bas depuis des années sous l’accumulation de facteurs baissiers

Le prix du propane sur le marché de gros nord européen a perdu plus de 20 % en 20 jours, passant de $ 700 la tonne à  $ 550 le 22/10,  la plus forte baisse enregistrée en un laps de temps aussi court  depuis 5 ans. Selon Platts, acheteurs et vendeurs se demandent actuellement ce qui pourrait bien enrayer cette dégringolade,  tous les indicateurs servant de marqueurs au prix du propane étant orientés à la baisse.

Le mois d’Octobre est normalement celui qui termine la « basse saison » du propane dans l’hémisphère nord. Les chaleurs exceptionnelles du mois d’Octobre dans toute l’Europe ont considérablement ralenti le rythme de la demande. De plus la demande de GPL  des fabricants de carburant  (ajout de GPL au  carburant ordinaire pour éviter que le carburant ne gèle dans les réservoirs) a été repoussée à des temps plus hivernaux, ce qui a étouffé le  rebond prévu  de la demande. Les prix ont chuté en conséquence.

cours propane 1dec

D’autre part le prix du pétrole brut sur le marché à terme a  plongé ces derniers mois du fait d’une offre de pétrole en augmentation et d’une demande qui ne suit pas le rythme. Le Brent, qui sert de référence commune pour les marchés pétroliers, a perdu plus de 25 % depuis son plus haut de la mi-juin. Selon Platts, le prix du propane est simultanément affecté  depuis plusieurs semaines par une surabondance de naphta, un produit  concurrent des GPLs  pour la pétrochimie.

Les grosses cargaisons de propane jusqu’à 20 000 tonnes sont évaluées actuellement à $586 la tonne sur la base des transactions rendues publiques, au plus bas niveau depuis le 25 Juin 2012, lorsqu’elles étaient à $572.5 la tonne. En comparaison, douze mois plus tôt, les cargaisons se vendaient à $827 la tonne, soit 41 % de plus que la valeur actuelle de marché.

La chute du prix du propane depuis le début du mois d’Octobre n’est pas propre à l’Europe : les marchés américains et asiatiques sont eux aussi en net repli.

« Le propane est sous pression » explique un grossiste sur le marché ARA Amsterdam-Rotterdam-Anvers « Les températures élevées et le niveau très important des stocks signifie que les acheteurs n’ont pas besoin de traquer les vendeurs pour trouver de gros volumes à acheter ».
« C’est comme si le propane avait trouvé une falaise et décidé de sauter… Les acteurs sont sur la touche et attendent de voir ce qui va se passer ensuite »
Une quantité significative de propane s’est retrouvée sur le marché ARA quand le vapocraqueur de Shell à Moerdijk aux Pays-Bas, a été retiré de la circulation du fait d’une fuite de vapeur le 2 Octobre dernier (ndlr : les vapocraqueurs utilisent le propane comme matière première). Cette usine qui produit 900 000 tonnes par an devrait reprendre ses opérations vers la fin de l’année.

Pour ajouter une note encore plus sombre, la raffinerie Valero de Pembroke (Pays de Galles, 270 000 barrils/jour) qui consomme une quantité importante  de GPL pour ses opérations de mélange de carburant, va rester fermée du fait d’opérations de maintenance prévues, et ce jusque début Novembre. Les travaux ont commencé mi-septembre ( les carburants automobiles sont mélangés avec des GPL pour augmenter le taux d’octane )

“ C’est un peu le bain de sang…  tous ces volumes supplémentaires sont actuellement difficiles à revendre »

Ceux qui profitent des prix très bas du propane sont les pétrochimistes. Ils sont partis pour faire durer la saison d’été du vapocraquage au GPL , du moins  tant que ce dernier restera compétitif par rapport au naphta.

Seuls les consommateurs et les industriels n’achetant pas leur propane sur la base d’un barème fixé pour une longue période par le propanier, pourront bénéficier de cette baisse importante. Les consommateurs  membres du Groupement Propane Libre, dont les prix sont fixés au mois le mois,  s’attendent à une baisse importante du prix de leur propane en Novembre.

La chute du prix du propane en Europe du Nord a considérablement réduit l’arbitrage entre les deux continents, et par voie de conséquence les profits potentiels des chargeurs américains. En septembre l’arbitrage moyen était de $81.78 par tonne entre le port de Houston et celui d’Anvers. Cet arbitrage  (la différence de prix du propane entre les deux ports)  est tombé à $43 par tonne le 19 Octobre. Dans ces conditions le grand opérateur du terminal pétrolier de Houston, Enterprise Products, vient d’annuler le chargement d’un cargo spot de propane : avec un prime de 13 cents/gallon au dessus du Mont Belvieu (le prix américain de référence du propane), Enterprise aurait été obligé de vendre son cargo spot à un prix inférieur au prix accordé sur les contrats long terme, ce qui n’aurait pas manqué de provoquer l’indignation des clients engagés sur plusieurs années avec le chargeur texan.

( source : Communiqué Platts du 16/10/2014 et Hellenic Shipping News du 20/10/2014 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :