Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Cours du propane » Propane de schiste US: un chargeur maritime texan en situation de monopole empêche une baisse des prix durable du propane en Europe.

Propane de schiste US: un chargeur maritime texan en situation de monopole empêche une baisse des prix durable du propane en Europe.

Cet article vous explique, entre autres choses, pourquoi le consommateur français et européen n’a pas encore  pu bénéficier de la baisse prononcée du prix du propane sur le marché US.

Si vous ne savez pas quoi faire de vos économies, je vous conseille de créer une société qui transporte  le gaz ou le pétrole dans des oléoducs, ou qui remplit les  gros méthaniers et les gros propaniers dans les ports. On appelle aux USA  ces sociétés des « midstream companies ». Non pas parce qu’elles nagent entre deux eaux,   mais parce qu’elles se situent à mi chemin entre l’exploration et la distribution  d’énergie : ce sont des logisticiens des énergies. Leur activité consiste à faciliter le déplacement des énergies des zones d’extraction ou de production vers les zones de consommation. C’est le cas de Enterprise Products Partners, une société très peu connue en Europe,  mais bien connue dans le monde du gaz et du pétrole aux USA.

Un des fondateurs de Enterprise Products Partners s’appelle Dan Duncan. Quand il est mort en 2010, il était l’homme le plus riche de Houston et la troisième fortune du Texas avec 9 milliards de dollars de patrimoine.  9 millions auraient largement pu faire son bonheur. Mais 9 milliards c’est beaucoup plus chic : au lieu d’avoir 88 cravates, on peut en avoir 88 000.  Son ranch de 20 km2 de superficie au Texas, lui servait de propriété de chasse. Outre qu’il possédait quelques dizaines de milliers de kilomètres de canalisations de gaz, quelques puits de stockage souterrains, quelques craqueurs et  autres plateformes de forage, Duncan  était  membre émérite du  Safari Club International, ayant reçu 407 trophées  de chasse pour avoir eu le courage d’abattre  lions,  éléphants , léopards, rhinocéros, et  ours polaires, depuis un  hélicoptère ou depuis  son 4×4 climatisé (source : wikipedia). Bref si J.R. Ewing  a vraiment existé, il s’appelait probablement  Dan Duncan dans la vraie vie.

La société Entreprise Product Partners qu’il a contribué à fonder, lui survivra probablement  longtemps encore. EPP est propriétaire de la plus grosse installation d’exportation de GPL aux USA. Et la société engrange actuellement chaque jour des profits gigantesques du fait que le prix du propane inclut toujours les frais de chargement et de transport,  et qu’elle est le seul chargeur de propane à faible taux d’éthane des USA.

La Côte du Golfe des USA offre les prix les plus bas dans le monde pour le propane depuis Novembre 2011.  Le cours du 31 Mai 2013 était de  $ 472.80 la tonne , soit $ 263 la tonne de moins que le prix annoncé du contrat Saudi Arabia pour Juin.  Avec des différences de prix pareilles, les exportations de propane du Texas s’écoulent aussi rapidement que les bateaux peuvent le charger sur la Cote du Golfe, contribuant à augmenter d’autant les profits d’une entreprise en situation de monopole.

Enterprise a récemment augmenté sa capacité de chargement sur le Canal à Bateaux de Houston ( le Houston Ship Channel, un gigantesque port    tout en longueur qui s’étale de la mer jusqu’à  proximité de la métropole). Sa capacité est passée à  336 00 barils/jour. En Juin et Juillet  la société  a prévu d’améliorer sa performance de manière à pouvoir traiter deux à trois bateaux  VLGC ( Very Large Gas Carriers ) par mois.

Alors que les normes en vigueur sur le marché domestique américain permettent jusqu’à 5 % de taux d’éthane dans le propane, les marchés européens et asiatiques exigent généralement un taux de 2 % maximum. De ce fait le propane américain destiné à l’exportation est dés-éthanisé avant d’être chargé sur les gros porteurs à destination des marchés internationaux.

Vue aérienne du Houston Ship Channel

Vue aérienne d’une petite partie du Houston Ship Channel

Les différences de prix entre les USA et les marchés internationaux attirent les acheteurs du monde entier : les japonais, les brésiliens, les européens signent des contrats à long terme à tire larigo pour ramasser une partie du pactole au départ du Houston Ship Channel. Les acheteurs signant des contrats à long terme avec Enterprise payent une prime de chargement au dessus du Mont Belvieu, le prix de référence du propane dans cette partie du globe.  Ces primes de chargement se négocient entre les parties entre 13 et 20 cents par gallon, selon les sources. A ce prix là Enterprise empoche entre 3 et 4,6 millions de dollars uniquement en commission de chargement,  par cargo type VLGC de capacité de 44 000 tonnes. Mais les revenus peuvent être beaucoup plus importants et peuvent croître de manière exponentielle pour des chargements  spot  (ie hors contrat long terme).

La plupart des cargos chargés par Enterprise sont  à terme mais quelques slots sont alloués chaque mois à des chargements spots, selon les déclarations de la société. De plus un détenteur de slot à terme peut vendre son temps de chargement à un tiers. Les chargement spots peuvent se négocier sur la base de primes de chargement allant jusqu’à 90 % du prix du gaz Mont Belvieu.  En faisant payer des primes de chargement proches du différentiel de prix entre le propane du Texas et les prix des marchés mondiaux,  Enterprise accapare à son profit le différentiel de prix sans avoir à faire naviguer le moindre bateau.

 » L’année dernière , quand l’arbitrage  (ndlr : la différence de cours pour un même produit  entre deux marchés cloisonnés. Un arbitrage est un « arb » dans le langage des traders ) avec l’Europe était de $500 dollars par tonne, Enterprise a vendu des slots de chargement avec une commission  de  chargement de 80 cents/gallon » raconte un trader en GPL de la Gulf Coast. En Septembre 2012, le PLATTS  américain USGC ( pour US Gulf Cost) était à $473 la tonne, alors que le même propane livré dans les ports européens  était à  $1017 la tonne.

 » Ils se font des couilles en or ( traduction libre !) mais ils ont un certain mérite » commente ce trader  » Ils ont parié sur l’export et leur pari s’est révélé excellent »

La méthode de pricing d’Enterprise est une méthode de calcul à rebours basée sur les prix de marché les plus élevés ( netback to higher priced markets, en anglais dans le texte) . Par exemple  un bateau de propane rendu sur le marché Europe du Nord-Ouest  est estimé actuellement (31 Mai 2013)  par PLATTS à $ 688 la tonne, le frêt seul est de $70 la tonne, donc  le prix à rebours pour l’Europe est de 688-70 = $ 618 la tonne. La différence entre $ 618 et le cours du Mont Belvieu est le montant maximal qu’Enterprise peut imposer comme commission de chargement à ses clients. Idem pour le Japon, où le netback du Japon est actuellement le plus intéressant puisqu’il se situe à $667 la tonne. Mieux vaut donc pour Enterprise vendre un slot de chargement spot à  un cargo asiatique.

Un port qui arrive jusqu’au coeur de la ville

UN DEBUT DE CONCURRENCE

Enterprise empoche  les bénéfices du fait qu’il est le premier opérateur américain sur un marché en plein boum, le marché d’exportation du GPL. Mais sa capacité à faire payer très cher ses clients va aller en s’amenuisant dans les prochains mois. Son concurrent Targa Resources est en train d’agrandir ses installations d’exportation du Houston Ship Channel pour lui permettre aussi de charger du propane à 2% d’éthane sur les VLGCs. La première tranche de travaux est prévue de se terminer au 3eme trimestre 2013, ce qui lui permettra de charger 1 million de barils mois de propane aux normes internationales. De plus, Targa a prévu d’agrandir encore ses installations en 2014 et 2015 , pour amener sa capacité totale de chargement à 6.75 millions de barils mois.

« Je pense que les commissions prélevées par Enterprise vont diminuer lorsque les installations des concurrents seront  opérationnelles » déclare un trader. Ces possibilités supplémentaires devraient rendre du pouvoir de négociation aux affrêteurs.

Sunoco et Shell sont aussi sur les rangs. Les deux compagnies ont annoncé début Mai que Shell serait le principal bénéficiaire du projet Mariner South de Sunoco, une canalisation capable de transporter  200 000 barils/ jours de GPL depuis les  reservoirs  aériens et souterrains de Mont Belvieu vers le site Nederland, Texas.  Le projet export de Mariner South représentera 6 millions de barils/ mois de capacité de chargement sur les cargos.

Itochu et Vitol ont annoncé en février leurs plans de développer des installations pour l’exportation à partir de Beaumont, Texas. La capacité d’exportation de ces installations n’a pas été dévoilée mais incluerait une capacité de dé-éthanisation  de 100 000 barils jour.

Au total, si toutes les installations export annoncés sont construites, la capacité de chargement de GPL depuis le Golfe du Texas sera de 500 000 barils jour, selon la firme de consultants En*Vantage. Soit 1 cargo par jour. A ce rythme les Etats Unis  concurrenceront les pays du Golfe Persique en volume d’exportation, un exploit quand on pense qu’en 2007, les Etats Unis importaient 60 000 barils jour.

Source : Platts – 31 Mai 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :