Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Accidentologie » Un propanier porte plainte contre une famille dont la maison a été détruite par une explosion de gaz propane

Un propanier porte plainte contre une famille dont la maison a été détruite par une explosion de gaz propane

Oui . Vous avez bien lu. Il n’y a pas d’erreur dans le titre. On dirait une  histoire  sortie de la presse du Far West au XIX siècle. Mais les faits se sont produits dans l’Etat de New York, au bord du lac Ontario, à quelques kilomètres des fameuses chutes du Niagara. Gageons que ce procès va être suivi par les services juridiques de tous les propaniers de la planète , car il incarne à lui seul  les  décennies de rancoeurs  et de griefs entre  propaniers et  consommateurs.  A priori  l’histoire parait malheureusement banale aux USA : une maison familiale est  entièrement  rasée par une explosion au propane, comme  cela arrive trop régulièrement aux Etats Unis,  causant la mort d’un enfant. Mais cette fois-ci les circonstances qui entourent l’explosion sortent de l’ordinaire.

Une première plainte est déposée par une famille de Wilson (NY) contre le propanier américain Noco Energy Corp. en Octobre 2012, suite à la destruction complète de leur maison provoquée  par une explosion de propane le 24 Juillet 2012.  Mais  le propanier  dépose  une contre-plainte le 4 février 2013 devant la Cour du Comté de Niagara, en accusant le propriétaire de la maison,  Jody Johnson, dont la fille est décédée dans l’explosion, d’avoir causé l’explosion.

La contre- plainte indique que Johnson a déconnecté la citerne de propane appartenant à  Noco après avoir senti une odeur de  gaz dans sa maison le 23 Juillet , la veille de l’explosion, et a rempli une bouteille de 50 kg de gaz qu’il avait dans sa propriété, avec du propane acheté dans un magasin de la réserve indienne  de Tuscarora. Johnson a alors connecté cette bouteille à son système de chauffage. A environ 6 heures du matin le lendemain, sa maison a été complètement détruite par une violente explosion.

Sarah Johnson, sa fille de 14 ans a été tuée dans l’explosion. Sa soeur Katie 19 ans, souffre de graves brûlures et a été hospitalisée plusieurs semaines. Les parents et leur fils Nathan ont souffert de blessures moins importantes.

“Nous nions les allégations portées contre Jody Johnson » a immédiatement déclaré l’avocat de la famille dans un e-mail au journal « The Buffalo News »

“Ces allégations ignorent le fait que Mr Johnson n’aurait jamais branché un réservoir temporaire à la place de sa citerne habituelle,  si Noco avait émis un avis contradictoire, ou avait réagi comme il se doit à la situation d’urgence au moment où les Johnson ont déclaré au propanier qu’ils sentaient une odeur de gaz dans la maison.  Au lieu de cela, Noco a traité l’affaire comme s’il s’agissait d’une citerne de gaz quasiment vide. Noco essaye simplement de détourner le blâme dans cet horrible accident,” a dit Beck, du bureau d’avocats de Buffalo,  Duke Holzman Photiadis & Gresens.

La citerne et la fameuse citerne sont les seuls rescapés de l'explosion de la maison

La citerne et la fameuse bouteille installée la veille de l’explosion  et responsables de l’explosion  sont ironiquement les seuls objets rescapés du drame

Les Johnsons ont porté plainte contre  Noco le 26 Octobre dernier, en demandant un montant de dommages et intérêts à déterminer  pendant le procès. Mais leur plainte reconnait que la citerne de propane NOCO a été déconnectée avant l’explosion par Jody Johnson, lequel  travaille comme frigoriste dans une société de climatisation et d’installation de pompes à chaleur dans la ville de Tonawanda.

La contre-plainte de Noco cherche à rendre responsable de l’explosion Jody Johnson et peut être le magasin Jay’s Place II, sur la route de Walmore, dans la Reserve de Tuscarora , où Johnson est allé remplir   la bouteille de propane  de 50 kg durant l’après midi du 23 Juillet.

L’avocat de Noco,  Flynn, a déclaré que Noco n’essaie pas d’obtenir des dommages et intérêts de la part de Johnson ou de Jay’s Place, mais que la position de Nico est que le drame est à mettre sur le compte de Mr Johnson et de Jay’s Place.

Outre la discussion autour des initiatives prises par Johnson, l’instruction portera sur les échanges téléphoniques entre Judith Johnson et un représentant du service client de Noco l’après midi du 23 Juillet.

La plainte originale des Johnsons prétend que Judith Johnson a appelé pour dire qu’elle sentait l’odeur du gaz et que le représentant de Noco lui aurait répondu que c’est juste l’odeur de l’odorant du gaz. Elle aurait ajouté que le niveau dans la citerne était bas et que c’était pour cette raison que Mme Johnson percevait une odeur de  gaz inhabituelle.

( explication de l’éditeur du site   :  le gaz de  fond de citerne « sent plus »  que la normale car l’odorant  étant plus lourd que le gaz,   a tendance à se concentrer en fond de cuve. Ce phénomène est d’autant plus manifeste lorsque  le contenu de la citerne n’est pas souvent renouvelé, comme c’est le cas des residences secondaires. Les propaniers  exerçant dans les zones de villégiature – ce qui est le cas de la région de Niagara- sont  habitués à recevoir des appels téléphonique  de clients qui sentent une odeur de  gaz inhabituelle,   sans se rendre compte qu’ils sentent en réalité un propane beaucoup plus odorisé que d’ordinaire  -on trouve ce genre de témoignages  sur les forums américains et canadiens -.  C’est probablement pour cette raison que l’employé de  Noco qui a pris l’appel des Johnsons n’aurait pas réagi).

La contre plainte de Noco ne parle pas de cet échange . A la place, elle affirme que les Johnsons ont refusé de permettre à quelqu’un de venir sur place cette nuit-là inspecter leur citerne de propane.  » Si les plaignants ont souffert des blessures et les dommages comme indiqué dans leur plainte, à travers une négligence ou une faute autre que la leur, c’est parce que la négligence de Jody Johson a été la cause directe, actuelle , et rapprochée de l’accident et des blessures reçues par le plaignant »

Ca va prendre un peu de  temps avant que tout ceci soit examiné attentivement par la Cour et  l’ADECOPRO vous tiendra au courant de la suite de ce procès à travers la presse américaine. Les échanges de conclusions, de preuves et  de documents doivent être terminés fin 2013, afin de permettre  un procès en 2014.

Question : pour quelle raison Johnson était-il si sûr d’avoir réglé le problème en déconnectant la citerne ?           Parce  que ca ne sentait plus le gaz dans la maison après avoir fermé la citerne ?  Pourquoi un professionnel de la climatisation n’a pas pu penser que la fuite à l’origine de l’explosion  pouvait aussi bien venir de ses  canalisations ou des appareils raccordés  au gaz  ? Mystère.

En cas d’odeur de gaz dans la maison, n’allumez pas les lumières,  ne  cherchez pas à régler le problème vous même. Sortez de la maison si vous êtes le seul occupant et faites sortir les autres occupants si vous n’êtes pas seul(e). Fermez le robinet de gaz de votre citerne qui se trouve sur le dessus de votre citerne……..puis éloignez vous de la maison pour demander de l’aider…..

La maison des Johnson

La maison des Johnsons après l’explosion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :