Association Défense des Consommateurs de Propane

Accueil » Cours du propane » Le boom du gaz de schiste aux USA redessine le commerce mondial du propane

Le boom du gaz de schiste aux USA redessine le commerce mondial du propane

L’augmentation de ces exportations maritimes de GPL, principalement du propane pour le chauffage et la pétrochimie  en direction de  l’Amérique du Sud, perturbe actuellement le commerce mondial des combustibles raffinés et tire  les prix à la baisse. Les Etats Unis sont devenus en 2011 exportateurs net de propane pour la première fois depuis 30 ans.

Le retournement spectaculaire est illustré par ce graphique des importations et exportations américaines de propane sur les 8 dernières années

US importexport_032513

La flambée des exportations américaines de propane et de propylene (160 000 barils par jour, un doublement en trois  ans), conséquence  de l’essor de la production du gaz de  schiste dont le propane est  AUSSI un sous-produit, donne  un avant-goût des changements importants  qui pourraient survenir  si  les Etats-Unis devaient exporter demain  du gaz naturel.

US exports propane

Les exportations de propane des États-Unis devraient encore doubler dans les prochaines années  et devraient même égaler  celles de l’Arabie saoudite  fin 2013. L’Arabie saoudite est  le troisième exportateur mondial de GPL après le Qatar et les Emirats Arabes Unis, dès que l’extension des terminaux pétroliers texans d’Enterprise et de Targa (autrefois consacrés uniquement à l’importation à destination du marché intérieur)  auront terminé leur agrandissement.

La production de propane des États-Unis à partir du seul gaz de schiste,  atteint un niveau record en Octobre 2012 à 739.000 barils par jour (bpj) contre 630 000 barils par jour en 2011 et autour de 500.000 barils par jour en 2007.

Jusqu’à présent, le surplus de production  de propane était resté  « coincé » aux USA  en raison d’un manque d’infrastructures d’exportation, mais avec de plus grands terminaux gaziers,  la carte du commerce mondial des GPL va rapidement se redessiner.

«Sortir des arbitrages sera beaucoup plus rapide,  il sera plus facile de répondre instantanément aux déséquilibres du marché. Il n’y aura des flux plus importants et donc des formules de prix plus intéressantes » selon  Olivier Jakob, analyste chez le consultant Petromatrix.  « Sur un horizon a plus long terme, les modèles d’arbitrage seront redéfinis. »

Même s’il peut être considéré par les pétroliers comme  un produit de niche, le GPL a réussi à déranger la saisonnalité du marché du naphta, un sous produit concurrent tiré du raffinage du pétrole brut. Le propane est une alternative au naphta  dans les installations pétrochimiques fournissant la matière première pour  l’industrie des plastiques,  et les groupes pétrochimiques  passent  régulièrement de l’un à l’autre en fonction des  prix relatifs du naphta et du propane. La demande de chauffage en hiver maintient généralement le prix du propane au dessus du naphta en hiver, alors que la tendance s’inverse durant l’été.

« Le prix du propane est descendu tellement en dessous du naphta que les craqueurs d’éthylène ont opté  pour le propane très en avance sur le calendrier » a déclaré un trader en produits  pétroliers.

A mesure que se rapproche l’échéance de l’arrivée massive des exportations américaines,  les prix du propane européen sur le marché libre ont plongé à  100 USD  la tonne sous le naphta en Janvier dernier, avant de remonter légèrement  ensuite à – 60/-80 USD. Cette baisse du propane a eu un effet  rebond en réduisant la marge du naphta par rapport au pétrole brut a environ 5 USD le baril depuis le début de l’année, une marge inhabituelle pour cette période de l’année.

Le terminal maritime ENTERPRISE  dans le golfe du Mexique devrait augmenter ses exportations pour atteindre environ 10 bateaux gaziers  par mois  ( on appelle ces gaziers des « Very Large Gas Carriers » ou VLGC)  et le terminal de la société TARGA a  prévu d’ajouter  4 autres  VLGC à partir d’Octobre 2013, selon plusieurs traders en GPL. Depuis le début de l’année, les exportations du terminal Enterprise sont passées de 6 VLGC en Janvier à 8 en Février et au moins 9 sont prévues en Mars, selon les mêmes sources.  Des cargaisons spot supplémentaires sont susceptibles d’être ajoutées à ce total.

«La production de schiste a abouti à une telle quantité de propane…Celui ci  est exporté vers le Brésil pendant que  le reste de l’Amérique du Sud se désiste du propane européen qui arrive normalement en provenance d’ARA » selon un courtier  ( ndlr : ARA =  nom du hub maritime constitué par les ports d’ Amsterdam-Rotterdam-Anvers, et par extension nom donné au marché où sont cotés les produits pétroliers importés en Europe continentale) .

Cargo refilling

D’autres courtiers ont  également déclaré que la plupart des exportations américaines étaient envoyés au Mexique, au Brésil et en Amérique du Sud,  mais qu’une partie arrive à se frayer un chemin jusqu’ au hub européen ARA de la Belgique et des Pays-Bas.

À plus long terme (à partir de 2017 selon les spécialistes),   les effets du boom du schiste pourraient diminuer lorsque l’augmentation de la   consommation intérieure américaine (plusieurs sociétés américaines ont annoncé la conversion de leur flotte de véhicule au propane )  rattrapera l’effet d’aubaine d’une énergie bon marché. A  court terme cependant,  la situation des marchés restera instable.

L’impact sur le GPL et le naphta n’est qu’un exemple de la façon dont le boom américain du schiste a redessiné la carte énergétique mondiale : il  a déjà contribué à une forte hausse de la production américaine d’essence, ce qui fait des Etats-Unis en Octobre 2012 un exportateur net d’essence  pour la première fois en plus de 20 ans. Le marché du gaz naturel est sur le point de connaitre  un choc similaire puisque les États-Unis sont  également en bonne voie pour devenir un exportateur net de gaz naturel  dès 2016, selon l’agence gouvernementale EIA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :