Accueil » Cours du propane » Le gaz de schiste, responsable de la baisse de 40 % du prix du propane aux USA. Va t’on vers une baisse en Europe ?

Le gaz de schiste, responsable de la baisse de 40 % du prix du propane aux USA. Va t’on vers une baisse en Europe ?

Les exportations de propane des Etats Unis,  résultant du boom des  gaz de schiste,   sont actuellement insuffisantes  pour empêcher l’effondrement du prix du propane sur le marché américain.  C’est ce qui ressort de l’analyse du prix du propane sur le marché américain pour les 18 derniers mois.

Du fait de l’augmentation importante de la production de propane aux USA, la tendance globalement haussière du prix du propane de la   dernière décennie  a fini par se transformer en une chute spectaculaire  : le graphique en cloche ci-dessous illustre parfaitement ce retournement de situation. La baisse actuelle du propane est le résultat des forages frénétiques des gaziers et des pétroliers  à travers les Etats Unis, forages  livrant un gaz riche en propane et autres liquides de gaz naturels (LGN en français, NGL en anglais).

Attention : les prix indiqués en dollar par gallon  sont des prix de marché et non des prix livrés aux consommateurs  ( le plus connu de ces prix de marché américain  est  le  » Mont Belvieu « , du nom d’une petite bourgade à quelques km de Houston qui héberge, au dessus  mais aussi  en dessous de son  sol,  la  plus grande capacité de  stockage  d’hydrocarbures au monde).

Ci dessous, sur une échelle de temps plus restreinte, la chute  progressive du prix du propane entre Septembre 2011 et Septembre 2012 est encore plus impressionnante.

Propane_price USA 2011-2012

La chute du prix du propane américain a provoqué une disparité  importante entre  le  prix du GPL en Europe et en Amérique du Nord. Ces deux marchés restent pour le moment étanches l’un à l’autre,  du fait que les exportations américaines de  propane  en Europe restent  très limitées (voir article précédent  » Le boom du gaz de schiste » ). La disparité  des prix du propane a été  considérable durant les deux derniers hivers,  entre l’Europe et les USA. Cette différence s’atténue  en été  quand les prix du  propane baissent en Europe de manière saisonnière.

Sur le graphique ci-desous, en bleu le prix spot sur le marché ARA sur lequel est « théoriquement »  indexé le propane vendu en France ;  en rouge le prix sur lequel est théoriquement indexé le propane des consommateurs américains.

Le lecteur scrupuleux notera que la chute de la courbe bleue durant le mois de Janvier 2013 ne s’est guère traduite par une baisse du prix du propane au détail, livré dans nos citernes. On peut cependant remarquer que les prix de détail  n’ont  pas augmenté en Janvier dernier alors qu’ils  sont généralement  orientés à la hausse en  cette période de l’année.  Il est possible que la  chute significative et inhabituelle  des cours du propane ARA  en Janvier dernier  ait un rapport avec les  grands chambardements  sur le  marché mondial du propane, chambardements  qui ne font que commencer.

Cette disparité de prix considérable entre les deux continents  représente  une incitation  importante pour les exportateurs américains afin de construire les infrastructures de transport et d’expédition nécessaires à l’écoulement du surplus de production américain dans le monde entier.   Les sociétés spécialisées dans la logistique du gaz,  les « midstream companies »,   annoncent tous les mois  des projets faramineux pour construire ou agrandir ces infrastructures en prolongeant les gazoducs actuels , en créant de nouveaux embranchements,  ou de nouveaux terminaux terrestres ou maritimes.  Ce n’est plus la ruée vers l’or mais la ruée vers le gaz.

Les industriels américains qui  se frottaient les mains ces dernières années du fait d’une énergie  bon marché, voient, eux,  d’un oeil inquiet la concurrence de la demande mondiale venir mettre fin à cette aubaine énergétique,  en absorbant de plus en plus facilement les surplus de gaz américain pour les marchés export.

Recommandation : même si nos amis les propaniers connaissent l’art et la manière de nous empêcher de profiter des baisses cycliques de prix, ce n’est pas le moment de signer des contrats de fourniture de propane  figeant le prix à son niveau actuel……

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :