Accueil » Tarifs » Tarifs courants » Vitogaz chez les retraités: enfumage, abus de faiblesse et escroquerie au tarif du gaz

Vitogaz chez les retraités: enfumage, abus de faiblesse et escroquerie au tarif du gaz

Il y a une  enigme Vitogaz.

Elle se trouve résumée dans le graphique de l’évolution des tarifs des grands propaniers sur les 12 dernières années, graphique réalisé par le site Acqualys (ici),  et dont je prends connaissance ces jours-ci.

Ce tableau montre que la société Vitogaz  propose depuis fort longtemps  un tarif officiel  nettement plus élevé que ses confrères,  sans que ceci  n’ait apparemment  de fâcheuses conséquences sur le chiffre d’affaires du propanier. On peut  vérifier l’absence d’hémorragie de clientèle dans les rapports annuels publiés année après année par  la maison mère de Vitogaz, le  groupe Rubis.

Il y a plusieurs explications possibles à cette anomalie. On relèvera au passage que cette anomalie  justifie à ELLE SEULE  une enquête de l’Autorité de la Concurrence : un fournisseur qui se permet d’avoir des prix beaucoup plus élevés que  de la concurrence  sans perdre tout ou partie de sa clientèle a nécessairement trouvé  le moyen d’échapper au fonctionnement normal  de la concurrence. Ce  n’est pas moi qui le dit, ce sont les juristes  spécialisés dans le droit de la concurrence.

Soucieux de ne pas laisser le lecteur sur sa faim, voici ce qui permet, selon moi, de rendre compte de l’ anomalie  VITOGAZ :

1-Vitogaz recrute ses clients parmi ceux qui ignorent qu’ils peuvent comparer les barèmes, ou qui choisissent de ne pas comparer les barèmes,  ou qui n’accordent pas de crédibilité à ces comparaisons (probablement sur la base de leur expérience antérieure avec les autres propaniers ).

2-Les consommateurs de Vitogaz ne suivent pas ou n’ont pas les moyens de suivre l’évolution des prix réellement facturés par les propaniers au cours de la vie du contrat. On notera que le gouvernement français   ne se donne pas la peine d’informer   les consommateurs sur le prix « normal » du propane, en fixant un véritable  indice de référence. Cet indice officiel permettrait aux consommateurs de comparer l’évolution de leur tarif avec celui de l’indice, et de prendre les mesures qui s’imposent vis a vis de leur propanier en cas de dérive tarifaire. L’administration américaine propose un indice de prix de vente moyen du propane vrac valable pour chaque  Etat.

3-Même lorsqu’ils découvrent qu’ils ont été blousés, les clients Vitogaz n’arrivent pas, pour toutes sortes de raisons qui devraient intéresser au plus haut degré l’Autorité de la Concurrence, à se dépêtrer de leur contrat  et  changer de fournisseur. La raison en est le plus souvent le montant exorbitant des frais de retrait de citerne, deux fois plus élevés par exemple, que ceux de Butagaz.

4-Dernière hypothèse :  les prix du barème Vitogaz tels que figurant dans le comparateur Acqualys seraient purement fictifs et ne correspondraient pas aux  prix réellement pratiqués par Vitogaz. Dans cette hypothèse, ces barèmes artificiellement gonflés  serviraient uniquement à pouvoir proposer aux consommateurs non avertis  des  REMISES affriolantes, qui lui laisseraient croire qu’il a fait l’affaire du siècle.

J’ai longtemps cru que ces 4 propositions pouvaient, ensemble, contribuer à rendre compte du fait que ce propanier n’avait pas encore été évincé du marché malgré des tarifs beaucoup plus élevés que ses concurrents.  Ce n’est que très récemment que j’ai compris que si les trois premières explications sont avérées, la quatrième n’est pas toujours vraie. Il me fallait pour cela découvrir qu’il existe réellement des clients Vitogaz qui paient le tarif  « plein pot », non remisé, celui dont on pouvait croire qu’il était si élevé que Vitogaz ne l’applique  jamais.

Il est de notoriété publique parmi les connaisseurs et spécialistes du secteur,  que Vitogaz  décroche  la timbale  au concours du propanier le plus cher. J’ajouterai, en temps qu’ancien client de cette société, qu’elle remporte aussi le trophée  du propanier le plus hypocrite.   Ce statut particulier du plus petit des grands  propaniers nationaux (3.6 % du marché français) est du reste nullement  incompatible avec le fait que certains particuliers peuvent, à certains moments,  s’estimer satisfaits des tarifs offerts par Vitogaz : les informations qui nous remontent de toutes parts  indiquent en effet que Vitogaz pratique avec virtuosité l’art de  la discrimination tarifaire.  A condition d’être un client de « fraîche date », on peut  trouver chez ce distributeur des prix relativement bas. A l’inverse si on est un client de longue date, et que l’on ne sait pas négocier, on risque de  se retrouver rapidement dans la fourchette de tarif  la plus haute.

Précisemment dans la  catégorie « Prix Lourd », un plombier de l’Eure  m’avait signalé il y a quelques mois   le cas d’une de ses clientes , une veuve très âgée,  qui payait sa tonne de gaz 2600 € TTC  alors que notre Groupement vendait à la même époque le propane à  1600 € TTC. J’avais alors eu du mal à  croire qu’on puisse payer un tel prix.  Le plombier en question, soucieux  des intérêts de sa cliente,   avait  pris l’initiative  de résilier le  contrat Vitogaz  et s’était coltiné  la procédure de changement de citerne en son  nom  afin de lui faire bénéficier  de tarifs  plus raisonnables.  Je lui avais alors demandé de me communiquer la  facture Vitogaz en question pour la publier  sur ce site, mais il n’avait pas donné suite.

Figurez vous que ce que je pensais alors être le record de l’Eure du prix du propane, fut battu deux mois plus tard, à l’occasion de la hausse  tarifaire suivante,  par une autre veuve cliente de Vitogaz,  habitant cette fois-ci  un petit village de la Meuse,  Villers sur Meuse. Cette personne, Mme Masson, 86 ans aux prunes,  a payé sa tonne de gaz 2800 € TTC en Novembre 2012 (2338,06  €  hors taxe   soit 2796,32 € TTC exactement,  contre  1686 € TTC  pour notre Groupement au même moment).

Pour prendre connaissance de sa facture Vitogaz, il  vous suffit de cliquer sur le document communiqué par son fils, qui n’en est  pas revenu lui-même. Il m’a donné son accord pour assurer la diffusion la plus large possible à cet abus de faiblesse manifeste.

Coup de massue sur Mme Masson

Puis je suggérer aux dirigeants de Vitogaz ou de Rubis  de diversifier l’activité du groupe dans la vente de climatiseurs ?  Installer des climatiseurs chez les personnes âgées, voilà un activité qui rapporte énormément. Voilà un secteur d’activité où Vitogaz ne dépareillera pas parmi les spécialistes de l’abus de faiblesse. Après tout, quoi de plus logique quand on s’est fait une spécialité de dépouiller les personnes âgées avec des factures de  chauffage invraisemblables, que de revenir  l’été pour vérifier s’il ne leur reste pas encore quelques économies à dilapider dans un climatiseur hors de prix ?

Comme l’écrit la DGCCRF en réponse à une question écrite   d’un député de   l’Assemblée Nationale (voir ici notre article sur les questions écrites des députés au sujet du gaz en citerne) :  « la liberté des prix accordée aux professionnels du propane ne doit pas les conduire à favoriser artificiellement la hausse de ces prix au moyen de pratiques anticoncurrentielles ».  Ah la belle déclaration de principe que voilà !  La France, fille aînée de l’église,  est vraiment le pays qui compte le plus d’adeptes du voeu pieux  au kilomètre carré…. Et la DGCCRF, dont les moyens d’action s’amenuisent de plus en plus,  est malheureusement appelée  à devenir leur apôtre à tous.

——————————————————————————————————–

Addendum : un retraité de la région de Montargis, client de Vitogaz depuis trente ans,  m’assure  au téléphone  (21 février 2013),   être au même tarif que Mme Masson. Mme Masson n’est donc pas un cas isolé. On est donc rassuré de constater que  Vitogaz n’en veut pas simplement aux  veuves : ce distributeur traite le troisième et le quatrième âge de la même manière, sans faire de sexisme. Enfin un bon point pour Vitogaz !

altitude propane tanks

Publicités

6 commentaires

  1. cochain dit :

    mon père est un homme de 82 ans victime de l’arnaque de VITOGAZ, il y avait des sommes énormes à payer, j’attends la facture de régularisation depuis plus d’un mois,ils ne répondent pas,il va falloir agir autrement,c’est décevant de voir toutes les arnaques dont sont victimes les personnes vulnérables.

    • anthraxgaz dit :

      Bonjour. Il est important d’écrire à Vitogaz en recommandé. Vous pouvez aussi faire parvenir une copie de vos échanges avec Vitogaz à l’association. Cordialement

  2. Girardin Michel dit :

    Bonjour,

    Votre article m’a en effet fait toucher du doigt les comportements honteux de Vitogaz. Prix à la tonne exorbitant depuis des années, soit nettement plus de 2000 euros (contrat signé début des années 1990 à des conditions particulières avantageuses à l’époque par la Camif). Mais ayant été à l’étranger très longtemps et n’ayant bien sûr pas eu connaissance des « renégociations » de contrats, soit-disant stipulées par Vitogaz, j’ai été abusé comme tant d’autres….
    A l’occasion de la vente de la maison, j’ai découvert tout cela avec les informations de l’acheteur qui s’est vu proposé un tarif 40% moins cher…..

    Je me fendrai tout de même d’un courrier à Vitogaz à ce sujet

  3. Bryant Martin dit :

    I am English, but live in France. I knew that propane was the most expensive way to heat the house. I never thought that a company (VITOGAZ) would be allowed to overcharge to such a degree that they are literally thieving from their customers I have been paying nearly 2800 euros a tonne. Over the last five years I have been robbed of around 10000 euros. I could not even afford to heat the house properly and my family were always cold in winter. This company is only interested in profiteering. They disgust me. I will do everything I can to ensure that other people are aware of their overcharging.
    Je suis anglais mais j’habite en France. Je savais que le propane est le moyen le plus couteux pour chauffer la maison, mais par contre je ne pensais pas que ViTOGAZ puisse surcharger à un tel degré. J’ai payé près de € 2 800 la tonne . Au cours des cinq dernières années, ils m’ont volé de l’ordre de € 10,000 . J’ai trouvé que, c’était impossible de chauffer la maison correctement a cause de l’arnaque de VITOGAZ et ma famille étaient toujours froid en hiver . Cette société est seulement intéressé par les bénéfices . Ils me dégoûtent . Je ferai toutes les choses possible pour avertir les autres de l’escroquerie de cette entreprise honteuse.

    • anthraxgaz dit :

      Dear Martin. Thanks for your message. Your disgust is a healthy reaction given your post Vitogaz disaster trauma ! As a former Vitogaz customer, I can certainly feel for you. May I suggest you write to your local DDPP, and let them know about your story – with a copy of your invoices – in case they would consider starting another legal case against these bastards ? While not a legal expert, I admit that I’m quite uneasy about the fact that DDPP (the french equivalent of your Office of Fair Trading, OFT ) was recently unable to have Vitogaz condemned for price gouging. It seemed to me that the case would look pretty straightforward : if you are in a position to sell a product at twice the normal market price only because your customers are being declined the possibility of buying from another supplier, how do you call this situation if not “price gouging” ? This, in itself, is a maddening situation screaming for change. Now if you add to this bitter assessment , the fact that a governmental body, whose mission is to protect consumers, is unable to stop those rip-offs in legal proceedings, you may understand why, when it comes to consumer protection, french citizens are either pissed off, disillusioned or blasés. And unable to react. 10 years ago , the OFT argued that to protect consumers effectively, it had to be able to use both consumer law and competition law approaches in a holistic fashion. And the UK government decided to reorganize consumer protection accordingly. Our administration is by wide and large lacking the “competition culture” that is needed to implement these changes.
      Your story about not being to able to heat your house properly due to artificially hiked prices is not news, unfortunately. We have heard this a number of times. Not necessarily from Vitogaz customers though. You are most welcome to join our fight against Vitogaz and their misdemeanours, or to start your own local guerilla with the help of the local press and media. Propane at 2800 € a tonne is certainly more expensive than electricity (in cents/kwh) , but at a normal price (1400 €) it remains cheaper. Sincerely

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :